Actualisé 23.04.2008 à 10:49

Bénéfice record pour Tamedia en 2007

Les nouvelles sont bonnes pour le groupe de presse zurichois Tamedia. L'an dernier, son bénéfice a fait un bond et atteint un niveau record.

Quant au chiffre d'affaires, il a été porté par la reprise de l'éditeur bernois Espace Media Groupe et la croissance des annonces, notamment dans le gratuit «20 Minutes».

En 2007, Tamedia a vu son bénéfice progresser de 45% à 143 millions de francs. L'utilisation d'un report de pertes et la liquidation de provisions pour impôts ont contribué à ce résultat à hauteur de 24,5 millions de francs, a annoncé mercredi l'éditeur de «20 Minutes», du «Tages-Anzeiger» et de la «Berner Zeitung». La vente de radio Basilik a également apporté une contribution positive.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 17% à 772 millions de francs. Plus de la moitié de la hausse est due à l'intégration d'Espace Media Groupe, aboutie le 1er octobre dernier. La croissance des annonces d'emplois dans le «Tages-Anzeiger» et 20 Minutes» a aussi pesé lourd. Le résultat d'exploitation s'est amélioré en dépit d'investissements élevés pour la régionalisation du «Tages-Anzeiger» et la mise en place des gratuits pour pendulaires «20 Minutes», «News» et «L'essentiel» au Luxembourg.

Journaux porteurs

Le secteur des journaux, dont le chiffre d'affaires a atteint 547,7 millions de francs (&16%), est resté le principal vecteur de croissance. Les magazines, parmi lesquels «Annabelle» et les nouveaux titres «La Revue Automobile» et «Moto Sport Suisse», ont amélioré leurs ventes de 12% à 92,9 millions de francs. Les activités en ligne ont progressé de 14% à 58,6 millions de francs. Enfin, l'intégration du centre d'impression d'Espace Media Groupe a permis de porter le chiffre d'affaires du secteur des services à 72,7 millions de francs, en hausse de 45%.

Le dividende versé aux actionnaires doit passer de trois à quatre francs par action. Au chapitre des perspectives pour l'année en cours, Tamedia estime que le volume des offres d'emploi va rester stable, malgré le fléchissement économique annoncé. Les recettes publicitaires n'ont d'ailleurs pas diminué au cours des premières semaines de l'année. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!