Football - Benfica gagne, mais perd Seferovic
Publié

FootballBenfica gagne, mais perd Seferovic

Les Portugais sont logiquement venus à bout du Spartak Moscou (0-2) mercredi soir lors du troisième tour qualificatif de Ligue des champions. Seferovic est sorti sur blessure.

par
Rebecca Garcia
Mercredi, Haris Seferovic a demandé à quitter ses coéquipiers à la 37e minute de jeu.

Mercredi, Haris Seferovic a demandé à quitter ses coéquipiers à la 37e minute de jeu.

ARCHIVES AFP


La victoire est logique, mais il a fallu du temps à Benfica pour trouver le chemin des buts. Le club portugais a démarré en fanfare avec plusieurs grosses occasions. Le but est resté inviolé pendant plus d’une mi-temps. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquaient, à l’image d’un tir de Pizzi seul au point de penalty au quart d’heure de jeu. Heureusement pour les supporters moscovites, la balle est passée totalement au-dessus du filet.

Seferovic sort sur blessure

A la 37e minute de jeu, Haris Seferovic a demandé le changement en se tenant la cuisse. Le club n’a pas encore communiqué sur sa blessure et sa potentielle indisponibilité.

Malgré la perte de son attaquant, Benfica a continué à dominer jusqu’à la pause. Tout s’est débloqué ensuite, avec d’abord une réussite collective achevée par Silva à la 51e minute. un bon jeu de passes a mené le joueur dans la surface. Il s’est empressé de tirer en force face à un malheureux Maksimenko incapable de lever les bras à temps.

Gilberto met Benfica à l’abri

Gilberto a doublé la mise un peu plus de 20 minutes plus tard. Il a profité d’une passe longue de Lucas Veríssimo venue le trouver devant le goal pour sécuriser le second but, et définitivement mettre Benfica à l’abri. Victoire méritée pour le club portugais, qui a multiplié les attaques. Le Spartak Moscou pourra regretter de ne pas avoir fait preuve de réussite durant ses occasions en première mi-temps.

Un cadeau du Slavia Prague

Les autres rencontres de la soirée ont commencé une heure plus tard, sur les coups de 20 heures. Dinamo Zagreb a reçu Legia Warszawa. Les deux équipes se sont quittées sur une égalité (1-1), au terme d’un match maigre en buts. Les Croates ont pris le meilleur sur la formation polonaise à l’aide d’une réalisation de Bruno Petkovic. L’attaquant a propulsé une tête puissante dans les cages de Boruc. Ernest Muci est parvenu à égaliser à la 82e minute. Il faudra attendre le match retour, le 10 août prochain, pour désigner un vainqueur.
Un but gag concédé par le Slavia

La partie entre Ferencvaros et le Slavia Prague s’est quant à elle soldée par une victoire des Hongrois sur les Tchèques. L’équipe à domicile est parvenue à s’imposer 2-0. L’ouverture du score s’est faite sur un but gag. Le gardien n’est pas parvenu à contrôler la passe de son défenseur. Le ballon a filé droit dans les buts, et a scellé ce 1-0 totalement évitable, au plus grand bonheur des fans du Sparta Prague. Kharatin a ensuite enfoncé le clou à la 50e minute de jeu.

Ton opinion

0 commentaires