Rumeurs sur les Sarkozy: Benjamin Biolay porte plainte
Actualisé

Rumeurs sur les SarkozyBenjamin Biolay porte plainte

Le chanteur français Benjamin Biolay a décidé d'attaquer en justice, pour atteinte à la vie privée, la chaîne d'information continue France 24.

Benjamin Biolay a été impliqué dans l'affaire de rumeurs d'infidélités du couple Sarkozy.

Benjamin Biolay a été impliqué dans l'affaire de rumeurs d'infidélités du couple Sarkozy.

Il lui reproche d'avoir relayé une rumeur selon laquelle il entretiendrait une liaison avec Carla Bruni-Sarkozy, d'après une assignation consultée vendredi par l'AFP.

L'auteur-compositeur, soulignant que les événements rapportés sont «inexacts», estime que la chaîne a porté «atteinte à sa vie privée». Il réclame 20.000 euros de dommages et intérêts pour compenser ces «graves préjudices».

Une audience se tiendra lundi devant le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Paris.

Le 10 mars, rappelle l'assignation, France 24 «consacrait sa revue de presse journalière à la rumeur concernant la relation qu'entretiendrait Benjamin Biolay avec la Première Dame de France Carla Bruni-Sarkozy». La chaîne avait évoqué des articles de la presse britannique faisant état d'«une mésentente» entre le président français et son épouse.

«L'allusion à cette hypothétique relation sentimentale est clairement constitutive d'une atteinte à la vie privée de Benjamin Biolay», a affirmé l'avocate du chanteur, Me Isabelle Wekstein, qui a rédigé l'assignation. «M. Benjamin Biolay s'oppose à toute divulgation concernant sa vie privée», a-t-elle ajouté.

Benjamin Biolay, 37 ans, est l'un des principaux représentants de la nouvelle vague de la chanson française. Il a travaillé avec des grands noms, comme Henri Salvador, Juliette Gréco, Françoise Hardy, et également avec Carla Bruni, ex-top model devenue chanteuse.

Les rumeurs autour du couple présidentiel, qui circulaient sur internet et dans les dîners parisiens, ont pris un tour médiatique lorsqu'elles ont été reprises il y a un mois par un blog hébergé sur le site internet du Journal du Dimanche (JDD).

Puis, alors qu'elles semblaient s'éteindre, l'affaire a été relancée depuis le week-end par des proches du président français qui ont évoqué «un complot» contre le couple présidentiel. Mercredi, Carla Bruni-Sarkozy est intervenue pour essayer de calmer la tempête, en affirmant qu'elle et son mari n'accordaient aucune importance à ces insinuations. (afp)

Ton opinion