Hockey: Benjamin Conz ne se prend pas la tête
Actualisé

HockeyBenjamin Conz ne se prend pas la tête

La Suisse a une nouvelle fois fait jeu égal avec la Russie en s'imposant 3-2 tab, vendredi soir à La Chaux-de-Fonds

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger
La Chaux-de-Fonds

Après la jolie performance de Daniel Manzato contre ces mêmes Russes à Genève mercredi, Benjamin Conz a aussi eu l'opportunité de se montrer. Le gardien de Fribourg-Gottéron a enchaîné les arrêts, à l'image d'une parade extraordinaire face à Nikita Soshnikov (38e).

«C'était important de tenir le choc durant le tiers médian, a détaillée le Jurassien. C'est durant ces vingt minutes-là que j'ai eu le plus de boulot.» Masqué au départ du tir, il n'a pas pu réagir à temps pour empêcher l'égalisation russe (2-2). «Le premier but aussi est un peu bizarre, a-t-il remarqué. Le tir est dévié par un défenseur je crois». Le dernier rempart helvétique a aussi pu compter sur la chance lorsque Sergey Shirokov a ajusté le poteau (40e). Mais ne dit-on pas que l'on peut forcer la chance en s'impliquant?

De cette équipe de Suisse émane un enthousiasme rafraîchissant. Comme si la mayonnaise avait déjà pris. «Après le début de saison difficile, c'est déjà important pour moi de me retrouver dans ce camp de préparation», a encore analysé le Jurassien. Au niveau de l'ambiance, tout est vraiment différent de ce qu'il a vécu dans le vestiaire des Dragons en fin de saison. «C'est vrai, ça fait du bien pour la tête d'être ici. Chaque joueur éliminé en club a réussi à switcher sur le mode équipe nationale. Il y a de la joie dans le vestiaire, et je crois que ce soir ça s'est aussi vu sur la glace.»

Rude concurrence

Pour le Jurassien, l'objectif principal sous le maillot national est d'être du voyage à Prague (du 1er au 17 mai). Toutefois, la concurrence est rude devant le filet. Leonardo Genoni et Lukas Flüeler, qui disputent encore la finale de LNA, entrent logiquement en ligne de compte. Au final, tout dépendra peut-être de qui peut encore venir de NHL. Eliminé avec Colorado, Reto Berra pourrait débarquer depuis l'Avalanche.

En play-off, Jonas Hiller et Calgary rencontrent Vancouver au premier tour. Si les Flames devaient être boutées hors de la course à la Coupe Stanley, et que le portier appenzellois devait répondre favorablement à une convocation, le sélectionneur devra forcément tracer un nom ou deux. Mais cela ne stresse pas outre mesure Benjamin Conz. «Oh, vous savez, je ne me prends pas la tête avec ça, a souri le gardien de Gottéron. Il y a vraiment de la qualité à ce poste en Suisse. Donc je me focalise sur la semaine prochaine et puis sur la suivante.»

Télégramme

Suisse - Russie 3-2 tab (1-1 1-0 0-1 0-0) 5547 spectateurs.

Arbitres: Kurmann/Vinnerborg, Espinoza/Tscherrig. Buts: 10e (9'52) Walker (Kukan) 1-0. 11e (10'21) Galuzin (Tchernov) 1-1. 30e Hollenstein (Martschini) 2-1. 45e Plotnikov (Shirokov) 2-2. Tirs au but: Shirokov -, Hollenstein -, Soshnikov 1-0, Martschini -, Apalkov -, Loeffel 1-1, Suri 2-1, Soshnikov -.

Pénalités: 6 x 2' contre la Suisse; 4 x 2' contre la Russie.

Suisse: Conz; Helbling, Grossmann; Kukan, Loeffel; Schlumpf, Leeger; Genazzi; Martschini, Romy, Hollenstein; Rüfenacht, Almond, Suri; Bodenmann, Haas, Bieber; Walker, Sannitz, Scherwey; Herzog.

Russie: Murygin; Grigoriev, Yakovlev; Koledov, Blazhievsky; Antipin, Mironov; Yarulin, Gavrikov; Plotnikov, Loktionov, Shirokov; Kokarev, Averin, Slepyshev; Soshnikov, Apalkov, Karpov; Timkin, Galuzin, Chernov.

Notes: la Suisse sans Bertschy (blessé), Brunner, Blum et Froidevaux (surnuméraires). 29e temps mort de la Russie. Tir sur le poteau de Shirokov (40e).

Serré. Déjà buteur à Genève mercredi, Julain Walker a ouvert le score d'un tir rageur du poignet, consécutif à un raid de Dean Kuban (10e). Moins de trente secondes plus tard, la Russie égalisait, Galuzin profitant d'un tir dévié de Chernov. Dans le tiers médian, le seul but inscrit a été l'oeuvre du capitaine helvétique Denis Hollenstein qui a trouvé un trou de souris pour loger le puck (30e). L'égalisation russe est tombée à la 45e par Plotnikov.. Lors des tirs aux buts, Romain Loeffel et Reto Suri ont marqué et offert à la Suisse un succès somme toute mérité.

Ton opinion