Visite du pape en Sicile: Benoît XVI appelle à «avoir honte du mal»
Actualisé

Visite du pape en SicileBenoît XVI appelle à «avoir honte du mal»

Benoît XVI s'est rendu pour la première fois en Sicile dimanche. Dans cette région de l'Italie gangrenée par la mafia, le pape a appelé à «avoir honte du mal».

«On doit avoir honte du mal qui blesse la communauté civile et religieuse avec des actions qui n'aiment pas être mises en lumière», a dit le pape lors d'une messe en plein air célébrée sous le soleil face à la mer sur une vaste esplanade, le Foro Italico de Palerme. Les organisateurs attendaient 100.000 personnes, mais la police a chiffré l'assistance à 30.000.

Face à toutes les difficultés auxquelles est confrontée la population, «manque de travail», «incertitude vis à vis du futur», «souffrance physique et morale» et «criminalité organisée» - l'expression utilisée pour qualifier la mafia en Italie - Benoît XVI a appelé à garder la foi qui «rend possibles les choses humainement impossibles».

«La tentation du découragement, de la résignation vient à celui qui est faible dans sa foi, à celui qui confond le mal avec le bien, à celui qui pense que devant le mal, parfois profond, il n'y a rien à faire», a-t-il déclaré. «Peuple de Sicile, regarde le futur avec espérance!», a-t-il dit.

Benoît XVI a cité en exemple «les saints et les saintes» qui ont marqué l'histoire de Palerme et de la Sicile tout au long des siècles, mais aussi les laïcs, citant nommément le père Pino Puglisi, un prêtre qui travaillait dans un quartier difficile de la ville et a été tué en 1993 par Cosa Nostra, la mafia sicilienne, et dont la béatification est vivement souhaitée sur l'île. (ats)

Ton opinion