Benoît XVI appelle à consacrer plus de temps à Dieu et à son prochain
Actualisé

Benoît XVI appelle à consacrer plus de temps à Dieu et à son prochain

Le Pape Benoît XVI a célébré lundi la traditionnelle messe de minuit en la basilique Saint-Pierre de Rome, exhortant l'ensemble des chrétiens à consacrer du temps à Dieu et aux plus démunis.

Dans une homélie vive et savante, l'évêque de Rome a déploré que les hommes et les femmes de ce monde n'accordent pas plus de place dans leur vie aux questions spirituelles.

«L'humanité est si préoccupée par elle-même, elle a besoin de tout l'espace et de tout le temps de manière si exigeante pour ses propres affaires qu'il ne reste rien pour l'autre, pour le prochain, pour le voisin, pour le pauvre, pour Dieu», a-t-il lancé aux fidèles.

«Avons-nous du temps pour le prochain qui a besoin de notre parole, de ma parole, de mon affection? Pour la personne souffrante qui a besoin d'aide? Pour le déplacé ou le réfugié qui cherche asile? Avons-nous du temps et de l'espace pour Dieu?», a-t-il poursuivi.

Rappelant les circonstances de la naissance du Christ à Béthléem, Benoît XVI a dressé un parallèle entre le refus de la société moderne de s'intéresser à Dieu et le fait que l'enfant de Marie soit né dans une mangeoire, dans l'indifférence de ses contemporains.

«D'une certain façon, l'humanité attend Dieu, elle attend qu'il se fasse proche. Mais quand arrive le moment, il n'y a pas de place pour lui», a-t-il ajouté.

«Mais le message de Noël nous dit que Dieu ne se laisse pas mettre dehors. Il trouve un espace, même s'il faut entrer par une étable», a-t-il rappelé.

Avant de célébrer la messe de la Nativité, le souverain pontife a béni les fidèles de son assemblée lors d'une procession le conduisant de la nef centrale à l'autel de la basilique, décorée pour l'occasion avec des poinsettias de couleur rouge.

Les pèlerins qui n'avaient pas eu la chance de pouvoir prendre place à l'intérieur ont pu suivre l'intégralité de la cérémonie grâce aux nombreux écrans géants installés sur la place Saint-Pierre, réunis autour de la crèche du Vatican et du traditionnel arbre de Noël.

La nouveauté de la crèche résidait cette année dans le décor choisi pour accueillir la naissance du Christ qui n'était pas une étable mais une maison ordinaire. Des responsables du Vatican ont expliqué que derrière ce symbole se trouvait le message que le Christ n'était pas né dans un lieu unique mais partout et pour tous.

Benoît XVI prononcera mardi après-midi sa traditionnelle bénédiction «Urbi et Orbi» depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre. Peu après, le Pape adressera ses voeux à tous les chrétiens du monde en plus de 60 langues différentes. AP

og/v0011 (ap)

Ton opinion