Démission du pape: «Benoît XVI montre l'exemple»
Actualisé

Démission du pape«Benoît XVI montre l'exemple»

Selon le cardinal Henri Schwery, la décision du pape s'inscrit dans l'esprit de Vatican II. Le concile n'avait pourtant pas osé fixer l'âge du retrait du souverain pontife.

par
Caroline Gebhard

«Je ne m'attendais pas à ce qu'il le fasse à ce moment-là, ni sous cette forme. A part ça, ce n'est pas une surprise» réagit le cardinal Henri Schwery, qui a participé à l'élection de Benoît XVI en 2005. Selon lui, cette décision s'inscrit dans l'esprit de Vatican II (1962-1965). C'est ce concile, en effet, qui avait ancré l'âge de la démission des curés, des évêques et des cardinaux à 75 ans. «On n'a pas osé fixer une date pour le pape, poursuit le cardinal. C'est courageux de la part de Benoît XVI. Il montre l'exemple.»

Accueillie avec beaucoup de «respect», la décision du Saint-Père n'en demeure pas moins exceptionnelle dans l'histoire de l'Eglise moderne. Avant Vatican II, le principe de renonciation du souverain pontife n'avait d'ailleurs jamais été mis par écrit.

Après son retrait, Benoît XVI devrait s'installer dans un monastère dans l'enceinte du Vatican, après avoir séjourné dans un premier temps dans la résidence d'été papale de Castel Gandolfo, près de Rome. «On attend d'un pape qui se retire qu'il demeure dans la plus grande discrétion», conclut le cardinal Henri Schwery.

Ton opinion