«Sex-tape»: Benzema: «J'ai fait le malin, j'ai fait l'acteur»

Actualisé

«Sex-tape»Benzema: «J'ai fait le malin, j'ai fait l'acteur»

Le quotidien «Le Parisien» s'est procuré les déclarations de la star des Bleus à la juge d'instruction. Le footballeur parle notamment de «trucage dégueulasse». Récit.

Karim Benzema, mis en examen dans l'affaire de chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, a indiqué n'avoir jamais vu la vidéo en question, selon ses déclarations à la juge d'instruction chargée de l'affaire, publiées par Le Parisien vendredi.

«'J'aurais dû lui dire (à Valbuena, ndlr) que je ne l'avais pas vue. Mais j'ai fait le malin, j'ai fait l'acteur, sur ce coup-là. Je ne l'ai jamais vue, cette vidéo', répond le joueur confronté, dans le cabinet de la juge d'instruction le 28 janvier, à sa conversation avec Valbuena à qui il laisse entendre avoir vu la sex-tape», écrit le quotidien.

«De cette vidéo, qu'il soutient n'avoir jamais vue, poursuit le journal, Karim Benzema estime que 'c'est un truc dégueulasse. Je suis quelqu'un de familial'.» «Karim Benzema avance qu'il 'hésite' avant de parler à Valbuena de cette cassette. 'Mais après, je me suis dit que je l'aimais bien (Valbuena, ndlr). J'ai pris ça à coeur'».

«Face à la juge d'instruction, Karim Benzema l'a répété: il n'a jamais mis de 'coup de pression' à son partenaire de l'équipe de France pour le contraindre à payer ses maîtres chanteurs», ajoute Le Parisien. «Karim Benzema précise encore que Mathieu Valbuena est un 'bon pote au foot'.»

«Au terme de son audition, l'attaquant de l'équipe de France répète à deux reprises être 'déçu'. Avant d'ajouter: 'Je suis énervé (...) par rapport à tout ce qui est sorti, dans la presse. On m'a sali, par rapport à ma famille (...) Ce n'est même plus l'affaire de la sex-tape de Valbuena, c'est l'affaire Benzema'.» (nxp/afp)

Remis en liberté

Trois des maîtres chanteurs présumés dans l'affaire de la sex-tape du footballeur Mathieu Valbuena ont été remis en liberté, dont celui présenté par l'enquête comme le cerveau de l'entreprise, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Versailles.

Axel Angot et Younès Houass sont sortis de prison mercredi, alors que Mustapha Zouaoui, alias «Sata», a quitté sa maison d'arrêt vendredi. Un quatrième mis en examen, Karim Zenati, ami d'enfance du footballeur Karim Benzema, demeure en détention provisoire, a précisé le parquet.

(NewsXpress)

Ton opinion