Football - Affaire de la sextape: Benzema: «Je ne serai pas sélectionné pour l'Euro»
Actualisé

Football - Affaire de la sextapeBenzema: «Je ne serai pas sélectionné pour l'Euro»

L'attaquant du Real paie cher son rôle dans l'affaire de la sextape. Il ne participera pas à la compétition avec l'équipe de France cet été.

1 / 25
Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

Karim Benzema a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation (Mardi 11 juillet 2017).

AFP
L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

L'affaire du chantage à la sex-tape contre le footballeur français Mathieu Valbuena va continuer. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Versailles a rejeté vendredi l'annulation de l'enquête demandée par les suspects, dont Karim Benzema, et mis en examen l'ex-joueur Djibril Cissé. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP
Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

Karim Benzema, à sa sortie du Palais de Justice de Versailles (France) le 5 novembre 2015. La justice se prononce sur la validité de l'enquête du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, dont les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandent l'annulation. (Vendredi 16 décembre 2016)

AFP

La Fédération française (FFF) et le sélectionneur Didier Deschamps ont tranché.

Karim Benzema ne sera pas sélectionné pour l'Euro 2016 qui se déroulera en France en juin et en juillet. La décision est motivée par les ennuis judiciaires de l'attaquant du Real Madrid.

«Le président de la Fédération et le sélectionneur tiennent à rappeler que la performance sportive est un critère important mais pas exclusif pour décider de la sélection au sein de l'Equipe de France de football», disent-ils dans un communiqué. «La capacité des joueurs à oeuvrer dans le sens de l'unité, au sein et autour du groupe, l'exemplarité et la préservation du groupe sont également prises en compte par l'ensemble des sélectionneurs de la Fédération», ajoutent-ils. «Il en résulte que Noël Le Graët et Didier Deschamps ont décidé que Karim Benzema ne pourra pas participer à l'Euro 2016.»

Le joueur l'avait lui-même annoncé sur son compte Twitter quelques minutes avant la publication du communiqué. «Malheureusement pour moi et pour tous ceux qui m'ont toujours soutenu et supporté. Je ne serai pas sélectionné pour notre Euro en France...», peut-on y lire.

L'attaquant du Real Madrid avait envoyé mercredi matin, avant la décision de la FFF, un message d'amour à l'équipe de France sur Twitter - «Quoi qu'il arrive... Bleu un jour... Bleu toujours !!!» - avec une vidéo de ses buts.

Pression politique

Le Premier ministre Manuel Valls avait estimé le 15 mars que les conditions d'un retour de Karim Benzema en équipe de France n'étaient pas réunies, évoquant l'impératif d'«exemplarité» des joueurs de l'équipe de France, ce qui avait ulcéré le joueur.

La cour d'appel de Versailles (Yvelines) a levé partiellement le contrôle judiciaire du footballeur dans l'affaire dite de la «sextape», ce qui le rendait sélectionnable, et Didier Deschamps s'était dit favorable à son retour chez les Bleus si la FFF le permettait.

Karim Benzema a été mis en examen en novembre 2015 pour «complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs». La justice le soupçonne d'avoir joué un rôle dans une tentative d'extorsion de fonds de la part de maîtres-chanteurs présumés, qui auraient été en possession d'une vidéo intime du footballeur Mathieu Valbuena.

«La Fédération Française de Football a eu accès, en sa qualité de partie civile dans l'affaire de la tentative de chantage à l'encontre de M. Mathieu Valbuena, au contenu du dossier d'instruction», explique le communiqué de la FFF.

«Les éléments actuellement disponibles dans ce dossier ne permettent pas d'établir clairement l'implication des différents acteurs, notamment celle de M. Benzema, et il reviendra à la justice d'établir les responsabilités des protagonistes.»

(20 minutes/ats)

Ton opinion