Beowulf, la bravoure à l'état pur et en 3D
Actualisé

Beowulf, la bravoure à l'état pur et en 3D

animation. Le mythe de Beowulf intrigue depuis le VIIe siècle. Le
revoici, en images de synthèse et en 3D

Et attention, ce Beowulf n'est pas là pour rire. Il est l'incarnation même du héros. Avec sa bravoure, son intrépidité, ses muscles, mais aussi son cœur, ses faiblesses et ses secrets. Il revient pour libérer le roi Hrothgar et son royaume des griffes de Grendel, monstre sous-doué mais terrifiant, et de sa maléfique mère (Angelina Jolie)...

D'un point de vue purement technique, le spectacle est bluffant de réalisme tant les personnages ressemblent aux acteurs qui les inspirent. Pourquoi, dès lors, ne pas avoir tourné de vrai film? Peut-être pour pousser à l'extrême le fantastique et ainsi voir Ray Winstone déchiqueter un dragon ou Angelina Jolie à poil, certes, mais de synthèse tout de même.

Sur le fond, en bon roi de l'action («A la poursuite du diamant vert», «Retour vers le futur»), Zemeckis signe un film entertainment pur et dur, mais en oublie, du coup, d'approfondir son sujet: un héros comme on n'en fait plus parmi les mortels.

Petit bémol pour les spectateurs romands: alors que «La légende de Beowulf» a été réalisée en 3D, le nouveau dada des studios hollywoodiens, aucune salle de la région n'est équipée d'écrans en trois dimensions, alors qu'il y en a cinq outre-Sarine...

Beowulf

Beowulf Trailerenvoyé par thatsfunny

(Elsa Duperray)

De Robert Zemeckis

avec Ray Winstone, Angelina Jolie

Ton opinion