Conflit fiscal: Berlin a reçu la demande d'entraide judiciaire de Berne
Actualisé

Conflit fiscalBerlin a reçu la demande d'entraide judiciaire de Berne

L'Allemagne a reçu la demande d'entraide judiciaire de la Suisse dans l'affaire des données bancaires volées.

Berlin va maintenant examiner la demande d'entraide judiciaire de la Suisse, a indiqué une porte-parole du Ministère allemand de la justice confirmant une information du quotidien Stuttgarter Nachrichten.

La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf avait annoncé la semaine dernière qu'elle voulait que l'Allemagne coopère dans une enquête entamée par le Ministère public de la Confédération (MPC). «Ce pays est astreint à une telle coopération en vertu d'une convention entre nos deux Etats», avait-elle précisé dans une interview.

L'entraide judiciaire ne pourra fonctionner que si le voleur de données se trouve bel et bien outre-Rhin. Et on n'en sait rien pour l'heure. On ignore aussi si le voleur et celui ou ceux qui offrent ces données sont les mêmes. Seul élément connu, quand ces derniers ont offert de vendre les données volées, ils ont proposé des rencontres à l'étranger.

Plusieurs länders allemands ont reçu des offres ces dernières semaines. Berlin a donné le feu vert à l'achat de telles données concernant d'éventuels fraudeurs du fisc. Depuis l'annonce du vol des données, plusieurs milliers de ces derniers se sont d'ailleurs dénoncés eux-mêmes.

Dans le cas des données bancaires volées chez HSBC à Genève, la Confédération avait obtenu la restitution des documents en vertu d»une entraide judiciaire avec la France.

(ats)

Ton opinion