Berlusconi n'a pas sa revanche

Actualisé

Berlusconi n'a pas sa revanche

La gauche italienne devrait conserver la gestion des villes de Rome, de Turin et de Naples, à l'issue des élections municipales de dimanche et d'hier.

Ces premiers résultats brisent les rêves de revanche de Silvio Berlusconi, contraint de quitter le pouvoir après sa défaite aux législatives et cette fois mis en difficulté dans son fief de Milan. La cinquième projection réalisée par l'institut Nexus pour la RAI portait sur 10 à 20% des bulletins dépouillés hier en début de soirée.

Ton opinion