Italie: Berlusconi prié de s'expliquer «au plus vite» sur sa vie privée
Actualisé

ItalieBerlusconi prié de s'expliquer «au plus vite» sur sa vie privée

Silvio Berlusconi doit s'expliquer «le plus vite possible» sur toutes les questions posées au cours des dernière semaines sur sa vie privée, écrit vendredi dans un éditorial Avvenire, le quotidien de la Conférence des évêques d'Italie (CEI).

Selon Avvenire, il est «nécessaire d'arriver le plus vite possible à un éclaircissement suffisant sur l'ensemble des interrogations les plus pressantes qui émanent non seulement des adversaires politiques (du président du Conseil) mais aussi d'une partie de l'opinion publique qui ne lui est en rien opposée par principe».

L'appel du principal journal catholique italien intervient au lendemain des révélations de la presse italienne sur l'ouverture d'une enquête à Bari (sud-est) sur des fêtes dans ses luxueuses résidences en compagnie de jeunes femmes qui auraient été payées pour passer la nuit en compagnie du chef du gouvernement.

M. Berlusconi avait qualifié ces informations d'«ordurières» et affirmé qu'elles ne l'empêcheraient pas de «continuer son travail».

«Il n'y a rien à clarifier. Tout est très clair: il ne s'agit que de calomnies», a-t-il renchéri vendredi en s'adressant à la presse italienne lors du sommet européen de Bruxelles.

Cette nouvelle affaire intervient après le «Noemigate», du nom d'une jeune fille de 18 ans avec laquelle Silvio Berlusconi est soupçonné d'avoir eu une relation, ce qu'il dément formellement.

Le 5 mai dernier le quotidien catholique avait déjà pointé du doigt «la faiblesse déclarée pour la jeunesse des actrices en fleur» de Silvio Berlusconi.

«Nous continuons à cultiver l'espoir d'un président (du Conseil) qui sache, avec sobriété, être le miroir - le moins déformant possible - de l'âme du pays», avait écrit le quotidien. (afp)

Ton opinion