Bernard Stamm à l'assaut de Salvador de Bahia
Actualisé

Bernard Stamm à l'assaut de Salvador de Bahia

VOILE. Le navigateur
vaudois disputera la
Transat Jacques Vabre
avec le Français Tanguy
Cariou. Départ début
novembre de Normandie.

«Tanguy et moi, on a deux profils très différents. Lui, c'est un pur régatier. On forme un duo complémentaire» se réjouit Bernard Stamm. Même son de cloche chez son partenaire: «Notre association peut paraître étonnante. Il fait le tour du monde et moi celui des bouées, résume le tacticien du Défi français lors de la dernière Coupe de l'America. Mais je pense que l'on peut mutuellement s'apporter beaucoup.»

Les deux hommes s'élanceront du Havre à l'assaut du Brésil le 3 novembre, à bord du nouveau monocoque de 60 pieds de Stamm. Le marin de Saint-Prex a pris la barre de «Cheminée-Poujoulat II» mi-août lors de la Fastnet (course autour des îles britanniques). «Le bateau a une grande marge de progression. On peut encore l'optimiser en vue du Vendée Globe 2008» analyse Bernard Stamm. Car le tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, qui a lieu tous les quatre ans, reste le principal objectif du Vaudois exilé en Bretagne. «Dès notre retour de la Jacques Vabre, on a prévu de gros travaux. Le but c'est de rendre le bateau le plus performant possible mais sans en faire un chantier permanent. Je dois aussi pouvoir accumuler les heures à bord», explique le navigateur. A noter que Tanguy Cariou apportera son aide à Bernard Stamm dans la préparation du bateau jusqu'au Vendée Globe. Catherine Muller

Ton opinion