Fin des contrôles vétérinaires aux frontières: Berne a trois ans pour interdire sa nourriture pour cochons
Actualisé

Fin des contrôles vétérinaires aux frontièresBerne a trois ans pour interdire sa nourriture pour cochons

Les animaux et leurs produits ne seront plus contrôlés aux frontières de l'UE à partir du 1er janvier.

Bruxelles a donné jeudi son feu vert à la levée de ces mesures. La Suisse a désormais trois ans pour bannir sa nourriture pour cochons, interdite dans l'UE.

Les ministres européens de l'agriculture ont donné leur accord sans discussion. Cette décision a pour but de supprimer un obstacle au commerce et de simplifier les transports entre la Suisse et l'UE.

Berne devra toutefois interdire la «soupe aux cochons», cette nourriture pour porcs préparée à base de déchets de cuisine. Elle représente un risque potentiel pour la santé des animaux, estime Bruxelles. La Confédération dispose d'un délai transitoire de trois ans.

Boeuf américain

Autre point délicat des négociations: le boeuf américain, soumis à des régimes différents en Suisse et en UE. Bruxelles interdit l'importations de viande aux hormones, ce qui à conduit à un différend avec les Etats-Unis au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

En Suisse, ces importations sont permises pour autant que des restes d'hormones de soient pas détectables. Seule une déclaration est demandée.

Risques de sanction

Cette situation ne va pas changer, a indiqué à l'ATS Marcel Falk de l'Office vétérinaire fédéral. La Suisse s'assurera que ces produits n'atterrissent pas sur le marché européen.

Cette exception est importante, souligne-t-il. En effet, dans le cas contraire, Berne aurait pu être sujette à des sanctions douanières. Les branches pharmaceutique et horlogère auraient pu être touchées.

Avec le feu vert de l'UE, le comité mixte vétérinaire décidera formellement des nouvelles règles le 23 décembre. Dès le 1er janvier, seuls les importations provenant de l'extérieur de l'UE seront soumises à un contrôle en Suisse, soit dans les aéroports.

(ats)

Ton opinion