NHL: Berne «baladé» par les Rangers

Actualisé

NHLBerne «baladé» par les Rangers

Les New York Rangers ont corrigé Berne 8-1 lors du premier affrontement de l'histoire entre une franchise de NHL et un club helvétique.

Dans la PostFinance Arena, les joueurs nord-américains ont su utiliser les situations spéciales pour venir à bout de l'équipe de John van Boxmeer. Géographiquement, seul l'Océan Atlantique sépare Berne de New York. Au niveau du jeu par contre, la distance est incroyablement plus grande entre les deux villes. Les Rangers l'ont démontré lors de ce match de prestige au détriment de valeureux bernois qui n'ont fait illusion que durant la période intermédiaire. D'entrée de jeu, l'équipe de NHL a profité à merveille d'une pénalité infligée à Sven Leuenberger pour ouvrir la marque par Dan Girardi (5e). Une situation de double supériorité numérique a permis aux visiteurs de doubler la mise par l'expérimienté Wade Redden.

Les Ours ont dû attendre la 22e minute pour mettre en danger le 2e portier adverse Stéphane Valiquette. Dubé et Bärtschi ont parfaitement combiné mais butaient sur le dernier rempart des Rangers très attentif malgré sa relative inactivité. Malgré un deuxième tiers-temps se terminant sur un score nul et vierge, Berne a semblé plus proche de la réduction du score que New York d'un troisième but. Et dès l'entame de l'ultime tiers-temps, le 2-1 est tombé de la crosse de Travis Roche, un joueur ayant griffé les patinoires de NHL.

Cette réussite a eu le don d'énerver les Rangers qui ont réagi immédiatement. A nouveau à 5 contre 4, les Rangers ont repris deux longueurs d'avance par Chris Drury. Vingt-sept secondes plus tard, Dubinsky trompait à nouveau Jonas Müller qui avait remplacé Marco Bührer aux alentours de la mi-match. New York a encore trompé à quatre reprises l'infortuné Müller par Kalinin, Korpikoski, Potter et Dubinsky dans les dix dernières minutes pour donner une allure très sévère au score. (si)

Ton opinion