Covid-19: Berne court-circuite la stratégie de vaccination genevoise
Publié

Covid-19Berne court-circuite la stratégie de vaccination genevoise

Quelque deux milles habitants ont reçu le sérum, alors qu’ils n’entrent pas dans la catégorie actuellement visée par le Canton, soit les personnes de plus de 75 ans. Une erreur de la Confédération en est la cause.

par
lhu
L’OFSP a mis en place un système informatique permettant à des personnes vulnérables de moins de 75 ans de se faire vacciner, sans en avertir les autorités genevoises.

L’OFSP a mis en place un système informatique permettant à des personnes vulnérables de moins de 75 ans de se faire vacciner, sans en avertir les autorités genevoises.

AFP

La politique de vaccination du Canton de Genève est claire. Pour l’heure, les injections sont réservées aux personnes de plus de 75 ans. Or, Berne a mis en place un système permettant à des personnes vulnérables de moins de 75 ans de se faire vacciner, sans en informer les autorités genevoises, a révélé jeudi la «Tribune de Genève». «L’Office fédéral de la santé publique a adapté le système aux requêtes de cantons alémaniques dont la politique de priorisation est différente», a expliqué au quotidien genevois Laurent Paoliello, porte-parole du département de la sécurité, de l’emploi et de la santé.

Résultat de ce couac: quelque deux mille Genevois, qui ne rentrent pas dans la catégorie actuellement visée, ont reçu le sérum. Un sérum qui tend pourtant à manquer. A tel point, que le Canton a dû revoir l’organisation de son dispositif de vaccination. Dès mardi prochain, les trois premiers centres qui ont ouvert, m3 Sanitrade et les cliniques d’Onex et de Carouge, n’injecteront plus que les secondes doses.

Ton opinion

207 commentaires