Conseil fédéral: Berne doit s'attaquer aux emballages plastiques

Publié

Conseil fédéralBerne doit s'attaquer aux emballages plastiques

Fini de discuter, il faut mettre en place des pistes pour mieux trier et valoriser les déchets plastiques. Le Conseil national a soutenu un texte en ce sens cette semaine.

par
rmf
Trop de déchets plastiques ne sont pas encore triés et valorisés, a estimé le Conseil national.

Trop de déchets plastiques ne sont pas encore triés et valorisés, a estimé le Conseil national.

Keystone

Le Conseil fédéral doit s'attaquer à la gestion des déchets plastiques. C'est ce que demande l'écologiste vaudoise Adèle Thorens dans un postulat, accepté cette semaine par le Conseil national. Le gouvernement est invité à «dessiner les pistes à suivre d'ici à 2030 pour une gestion écologique, efficiente et économiquement viable des matières plastiques», le tout en dialogue avec le secteur et en tenant compte de la stratégie européenne en ce sens.

«En Suisse, chaque habitant consomme 125 kg de matières synthétiques par an, dont 45 kg d'emballages, rappelle Adèle Thorens dans son postulat. Pourtant, plus de 70% des matières plastiques provenant des ménages ne peuvent pas être recyclées et doivent être incinérées.» La conseillère nationale milite pour plus de réutilisation et de valorisation de la matière avant que l'incinération ne la transforme en chaleur. Pour ce faire, il faut des changements en amont lors de la conception des emballages, estime-t-elle.

Suite à l'adoption de ce postulat, le gouvernement va donc devoir faire un rapport listant les mesures déjà réalisées et en cours, et en proposer des nouvelles. «Ce rapport devra rester fidèle au principe éprouvé de responsabilité personnelle et être élaboré en collaboration avec les acteurs économiques», précise toutefois le Conseil fédéral dans sa réponse au texte.

Ton opinion