Renvois par avion: Berne et Genève devront soulager Zurich
Actualisé

Renvois par avionBerne et Genève devront soulager Zurich

Les aéroports de Berne et Genève devraient à l'avenir prendre davantage en charge des renvois de requérants d'asile déboutés. Les cantons ont annoncé qu'ils étaient prêts à soulager Zurich.

L'hypothèse de vols à partir de Bâle-Mulhouse doit encore être examinée, étant donné que le site est sur sol français. «Mais il faut déjà saluer le fait que les autres cantons disposant d'un aéroport se soient montrés prêts à prendre en charge plus de renvois», a déclaré le conseiller d'Etat zurichois Mario Fehr (PS), confirmant une information de la «SonntagsZeitung» et du «Landbote».

En 2012, 13'800 personnes ont été renvoyées par avion, dont trois-quart sont des requérants d'asile déboutés. Actuellement, quelque 80% des vols de ce type partent de l'aéroport de Zurich. A l'avenir, même avec une participation de Berne et Genève, il en assumera toujours 70% à 75%, selon M. Fehr.

Il ne s'agit pas que d'une question de répartition des vols, mais aussi de financement de l'organisation au sol, pour laquelle 30 membres de la police sont compétents à Zurich. Mario Fehr veut obtenir que les prestations du canton se répercutent sur la future clé de répartition.

«Ces prestations particulières du canton de Zurich pour toute la Suisse doivent être prises en considération pour la répartition des requérants d'asile entre cantons», estime M. Fehr. Le canton avait déjà demandé le 12 décembre dernier à ne pas être pénalisé par le nouveau système.

Actuellement, les requérants sont répartis en fonction de la taille des cantons. Zurich doit accepter 17% des cas. Mais la répartition devrait nouvellement être reconsidérée si un centre d'hébergement de la Confédération se trouve dans un canton. Les cantons concernés ne devraient pas prendre davantage de demandeurs d'asile. Si la clé de répartition reste inchangée, Zurich serait amené à accueillir davantage de personnes. (ats)

Ton opinion