Panneaux solaires: Berne fait oeuvre de pionnier
Actualisé

Panneaux solairesBerne fait oeuvre de pionnier

Le canton de Berne veut libéraliser sa politique en matière d'installation de panneaux solaires. La protection du patrimoine ne sera consultée qu'en cas de bâtisses historiques.

par
rga
Le Stade de Suisse, à Berne, est déjà équipé de panneaux solaires. Les autorités du canton souhaitent faciliter les procédures d'autorisation pour installer des panneaux de ce type sur les maisons privées.

Le Stade de Suisse, à Berne, est déjà équipé de panneaux solaires. Les autorités du canton souhaitent faciliter les procédures d'autorisation pour installer des panneaux de ce type sur les maisons privées.

Le conseiller d'Etat Bernhard Pulver veut revoir les modalités d'autorisation pour l'installation de panneaux solaires sur les maisons. Plusieurs mois avant la catastrophe de Fukushima, il a chargé le service de la protection du patrimoine d'examiner cette question et de lui faire des propositions. «Je souhaite une libéralisation dans ce domaine», déclare le conseiller d'Etat cité dans «Der Sonntag».

En attendant les conclusions juridiques du groupe de travail, Bernard Pulver a d'ores et déjà décidé d'écarter la protection du patrimoine en ce qui concerne la procédure d'autorisation pour l'installation de panneaux solaires. Il prévoit une seule exception dans le cas de bâtiments protégés sur le plan national. «Comme par exemple la vieille ville de Berne qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO», explique-t-il. Il en ira de même pour le bâtiment central de l'Université de Berne ou pour les Archives fédérales.

Christoph Neuhaus, directeur du Département de justice et police, soutient son collègue: «Après Fukushima, il est de notre devoir de restreindre les règlements de la protection du patrimoine en faveur des installations solaires», remarque-t-il.

Ton opinion