Géothermie: Berne garantit les risques du projet de Saint-Gall
Actualisé

GéothermieBerne garantit les risques du projet de Saint-Gall

Mandaté par Berne, Swissgrid garantira les risques du projet de géothermie de Saint-Gall à hauteur de 18,2 millions de francs.

Le projet de géothermie de Saint-Gall reçoit l'aide de la Confédération. Mandaté par Berne, Swissgrid garantira ses risques à hauteur de 18,2 millions de francs. La quantité d'eau chaude extraite jusqu'ici s'est révélée inférieure aux prévisions.

Pour cette raison, la réalisation portée par les services industriels de Saint-Gall n'a pas pu se poursuivre. Les travaux, interrompus depuis octobre 2014, devraient à présent pouvoir reprendre.

La société nationale pour l'exploitation du réseau Swissgrid puisera dans le fonds alimenté par la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), c'est-à-dire le supplément payé sur le courant électrique par les consommateurs pour soutenir les projets d'énergie renouvelable. Le montant correspond à 50% des coûts effectifs et imputables de forage et de test.

Tremblement de terre

La garantie maximale fixée en juin 2012 s'élevait à 24,1 millions de francs. Mais l'exploitation du sous-sol ayant donné lieu à moins d'eau chaude que pronostiqué et n'ayant donc pas été entièrement réalisée, le versement est inférieur au montant maximal.

Les travaux de forage ont débuté en mars 2013. Le 20 juillet 2013, un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter avait entraîné l'arrêt provisoire des travaux. Ceux-ci ont ensuite repris, mais de nouvelles secousses se sont produites. (ats)

Ton opinion