circulation - Berne inaugure le premier feu rouge à compte à rebours de Suisse
Publié

circulationBerne inaugure le premier feu rouge à compte à rebours de Suisse

Ce mercredi, un projet pilote portant sur les feux de circulation à compte à rebours débute à Berne. La nouvelle installation vise à améliorer la sécurité des piétons.

par
Noemi Cinelli

Le premier feu de circulation avec compte à rebours de Suisse est en marche à Berne, devant la gare, depuis mercredi 16h. Il y est dès lors possible de connaître le temps nécessaire pour que le feu passe du rouge au vert quand on est piéton. L’objectif: une plus grande sécurité.

«L’attente aux feux peut parfois paraître très longue et inciter les piétons à traverser au rouge, surtout lorsqu’ils sont pressés, indique un communiqué de la ville de Berne. Le feu de circulation à compte à rebours est un bon moyen de rendre la situation plus claire et d’accroître ainsi la sécurité de tous les usagers de la route.»

Une idée venue de l’étranger

L’idée de ce projet provient de succès observés à l’étranger, notamment en Allemagne, au Danemark ou encore aux États-Unis. «On a constaté dans d’autres villes que les gens étaient moins enclins à passer au rouge quand les passages pour piétons étaient équipés de feux de circulation avec compte à rebours», constate Karl Vogel, responsable de la planification du trafic à Berne dans une interview à nos collègues de «20 Minuten».

Une étude menée à Hambourg en 2006 a démontré que l’introduction de feux à compte à rebours pouvait réduire d’au moins 20% les infractions commises aux passages pour piétons.

Les feux de circulation suisses sont différents

Si les installations avec compte à rebours n’ont pas gagné la Suisse jusqu’à aujourd’hui, c’est à cause du fonctionnement particulier des feux de signalisation dans le pays. Ceux-ci s’activent en fonction des volumes de trafic, ou en fonction de si un piéton demande le passage sur le bouton prévu à cet effet, et la durée du feu rouge et du feu vert n’est donc pas toujours régulière. Un compte à rebours ne pourrait donc pas fonctionner de manière régulière, explique Karl Vogel.

Le passage pour piétons de la Bahnhofplatz est alors un lieu idéal pour la mise en place de ce type de feux. Le flux de circulation y est globalement constant. Mais si le projet pilote fonctionne, et que l’objectif d’une meilleure sécurité est atteint, ils pourraient être utilisés à plus large échelle dans la ville.

L’essai doit durer plusieurs mois. Il s’agira d’évaluer le comportement des piétons et du trafic. Les feux fonctionneront d’abord entre 16h et 19h, avant que les horaires ne soient étendus si le nouvel aménagement porte ses fruits.

La Berne fédérale moins favorable que Berne la ville

En 2015, la conseillère nationale Margret Kiener Nellen (PS/BE) avait lancé l’idée d’introduire des feux à décompte au niveau national. Dans sa réponse au postulat, le Conseil fédéral affirmait que l’idée avait déjà été étudiée à plusieurs reprises, mais que les inconvénients l’emportaient sur les avantages. Il avait évoqué la particularité de fonctionnement des feux de signalisation suisses, et l’augmentation considérable des coûts qu’engendrerait la mise en place d’un dispositif de décompte.

Ton opinion

16 commentaires