Actualisé 04.05.2020 à 13:42

Polémique

Berne: la police n'est pas minée par l'extrême droite

La police bernoise ne comporte pas de structures d'extrême droite, mais certains de ses agents ont eu à tenir des propos racistes, selon le Conseil-exécutif.

Dans des cas isolés, certains membres de la police bernoise ont tenu des propos frisant le racisme et l'extrémisme de droite, affirme le gouvernement bernois.

Dans des cas isolés, certains membres de la police bernoise ont tenu des propos frisant le racisme et l'extrémisme de droite, affirme le gouvernement bernois.

Keystone

Rien n'indique l'existence de structures d'extrême droite au sein de la police cantonale bernoise. Mais dans des cas isolés, certains de ses membres ont tenu des propos frisant le racisme et l'extrémisme de droite, et les ont publiés sur les réseaux sociaux.

La police a alors rapidement tiré les conséquences qui s'imposaient sur le plan du droit du personnel, a indiqué lundi le gouvernement bernois en réponse à une interpellation déposée par des députés Verts et de la gauche alternative. La police ne tolère pas de propos discriminatoires ou extrémistes de la part de son personnel.

Dans sa réponse, le Conseil-exécutif bernois tient à souligner qu'il s'agit de cas individuels. Si des membres de la police cantonale sont témoins d'un comportement d'extrême droite, ils peuvent s'adresser à leur hiérarchie, qui va informer le commandement ou les ressources humaines. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!