Actualisé 08.04.2017 à 23:36

Hockey sur glaceBerne mène désormais 2-0 dans la finale

Vainqueurs 4-2 à Zoug lors du deuxième match de la finale des play-off de LNA, les joueurs de la capitale mènent désormais 2-0.

Berne s'impose 4-2 face à Zoug.

Berne s'impose 4-2 face à Zoug.

Berne a pris une option sur un nouveau titre de champion de Suisse.

Deux jours après la mémorable fessée subie à Berne (5-0), les Zougois ont fait bien meilleure figure au cours de ce deuxième acte. Dans une partie au rythme échevelé, ils n'ont pourtant fait illusion que grâce à l'indiscipline des Bernois. Ceux-ci ont compilé dix pénalités mineures fournissant ainsi des armes à leur adversaire.

La preuve: Raphael Diaz n'a pas manqué l'occasion d'ouvrir la marque à 5 contre 3 (11e). Les Bernois ont répondu aussi en supériorité numérique d'abord par Lasch sur une superbe passe de Ruefenacht (24e) et sur un solo de Ramon Untersander, qui, parti de son camp, a passé toute la défense zougoise, y compris Diaz, en revue avant de battre Stephan (27e). L'égalisation de Zoug est tombée 65'' plus tard par Lammer, une nouvelle fois en supériorité numérique.

Précieux succès

Le tournant de la partie est tombé à la 43e minute quand Tobias Stephan s'est fabriqué un autogoal. L'ancien portier de Genève-Servette a laissé passer un palet sous son gant avant de le précipiter dans sa cage avec sa jambière gauche. Les hommes d'Harold Kreis ne se sont pas remis de ce coup du sort. D'autant qu'il y a eu moins de pénalités au cours de la dernière période. Les Zougois ont plus subi le jeu même si Berne ne voulait plus se découvrir. La sanction est tombée à 27'' de la sirène finale sous la forme d'un but de Simon Moser dans la cage vide.

Côté bernois, Leonard Genoni a été une nouvelle fois impeccable. Jeudi, il avait repoussé 35 tirs pour assurer un blanchissage. Samedi, il a encore paré 29 shoots adverses pour contribuer à un précieux succès.

Les Zougois se retrouvent donc dans une situation très difficile, eux, qui n'avaient concédé que peu de défaites sur leur glace. Et la statistique ne plaide pas en leur faveur. Il est presque aussi difficile de retourner une série quand on est mené 0-2 que 0-3. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!