Covid-19 - Berne ne veut pas combler seul les déficits des transports publics

Publié

Covid-19Berne ne veut pas combler seul les déficits des transports publics

Le Conseil fédéral a décidé mercredi d’un deuxième paquet de mesures pour parer au gouffre suscité par la pandémie.

par
mem
1 / 1
Métro M2 à Lausanne.

Métro M2 à Lausanne.

20min/Vanessa Lam

Les transports publics subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie sur leur chiffre d’affaires. Réunis ce mercredi, les Sept Sages proposent de compenser les déficits du transport régional mais laissent aux cantons et aux communes le soin de les soutenir financièrement, comme le prévoit la loi.

À l’instar de 2020, les recettes des entreprises de transport seront inférieures aux prévisions pendant l’année en cours en raison des restrictions liées à la pandémie. La Confédération et les cantons doivent donc couvrir rétroactivement – comme en 2020 – le déficit de 2021 par une contribution supplémentaire unique.

Cantons et communes

En revanche, le Conseil fédéral ne veut pas que la Confédération soutienne financièrement le transport local ni le transport touristique. Selon la loi, cette responsabilité incombe aux cantons, aux communes et éventuellement à d’autres instances publiques. Les entreprises de transport doivent également participer aux coûts en fonction de leurs possibilités financières.

Pour le transport de marchandises, le Conseil fédéral demande un crédit supplémentaire de 25 millions de francs.

Le Parlement délibérera sur ce paquet de mesures dès la session d’hiver.

Ton opinion

16 commentaires