Politique migratoire: Berne négocie un accord de réadmission avec Ankara
Actualisé

Politique migratoireBerne négocie un accord de réadmission avec Ankara

La Suisse espère conclure cette année un accord qui permettrait d'expulser les requérants turcs déboutés vers leur pays d'origine.

Ce 6 juin 2016, lors de la session des chambres.

Ce 6 juin 2016, lors de la session des chambres.

photo: Keystone

La Suisse saisit l'occasion du pacte migratoire entre l'Union européenne et la Turquie pour mettre sur la table un accord migratoire qui la lierait avec la Turquie à son tour.

L'accord migratoire entre l'UE et la Turquie prévoit en contrepartie une suppression de l'obligation de visa pour les Turcs. Si cette exemption se concrétise, la Suisse sera tenue de la reprendre, car il s'agit d'un développement Schengen, a indiqué lundi la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, à l'heure des questions du Conseil national. Elle répondait à Céline Amaudruz (UDC/GE).

Erdogan et l'anti-terrorisme

Dans cette optique, la Suisse négocie actuellement un accord de réadmission analogue à celui conclu entre l'UE et la Turquie. «Après deux rondes de négociations en 2015, la Suisse a soumis une proposition de texte final aux autorités turques», a déclaré la cheffe du Département fédéral de justice et police. «Le Conseil fédéral s'attend à ce que cet accord puisse être signé dans le courant de cette année», a-t-elle ajouté.

Reste que le dialogue entre l'UE et la Turquie est conditionné par toute une série de critères qui doivent être remplis par Ankara. Ils comprennent notamment des obligations en matière de droits de l'homme. Actuellement, les discussions sont freinées après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son refus d'assouplir la loi antiterroriste turque, jugée non conforme aux normes européennes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion