Actualisé 11.04.2011 à 10:49

Police Arc jurassienBerne pourrait participer au projet

Le gouvernement bernois pourrait oeuvrer au rapprochement entre les polices jurassienne et neuchâteloise.

Le canton de Berne pourrait s'associer à l'étude sur le projet de police unique de l'Arc jurassien menée par les cantons du Jura et de Neuchâtel. Une motion sur l'intégration des agents francophones au sein d'une police intercantonale a été déposée au Grand Conseil.

Les cantons du Jura et de Neuchâtel ont dévoilé vendredi le projet de fusion de leurs deux corps de police dans une unité de sécurité commune. Cet ambitieux projet pourrait voir le jour en 2015. Pour le député au parlement bernois Patrick Gsteiger, il faut étendre cette réflexion au Jura bernois et à Bienne romande.

Pour l'élu de Perrefitte du Parti évangélique (PEV), l'intégration des policiers francophones dans cette unité permettrait au canton de Berne de réaliser des économies en personnel, en traduction et en déplacement. Elle éviterait aussi aux agents d'être confrontés à des difficultés liées à la langue.

Dans sa motion, le député francophone rappelle que la formation des aspirants de police neuchâtelois, jurassiens et jurassiens bernois se fait en commun à Colombier (NE). «Il est primordial de savoir dès le début de l'étude si la partie romande du canton de Berne doit être prise en compte», explique le député. «Il sera plus difficile de prendre le train en marche».

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!