Moyen-Orient: Berne renforce son aide humanitaire en Irak
Actualisé

Moyen-OrientBerne renforce son aide humanitaire en Irak

La Suisse souhaite assister la population civile de Falloujah en débloquant un million de francs supplémentaires.

Depuis 2014, la Suisse a débloqué plus de 34 millions de francs pour la crise humanitaire en Irak. (Image d'archives, 9 novembre 2015)

Depuis 2014, la Suisse a débloqué plus de 34 millions de francs pour la crise humanitaire en Irak. (Image d'archives, 9 novembre 2015)

photo: Keystone

Dans le cadre de la conférence des pays donateurs pour l'Irak, qui s'est déroulée mercredi à Washington, la Suisse a décidé de débloquer un million de francs supplémentaire.

Elle porte ainsi son engagement à 10 millions pour l'année 2016.

Cette nouvelle contribution permettra d'«assister la population civile de Falloujah, ainsi que les civils qui fuient les combats dans la région de Mossoul», explique le Secrétaire d'Etat-adjoint du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Georges Martin, cité dans un communiqué. Autre but: renforcer les activités de protection et l'accès à l'eau potable pour les civils déplacés au centre de l«Irak.

Cette nouvelle enveloppe s'ajoute aux 9 millions de francs déjà prévus pour l'Irak en 2016, précise le communiqué du DFAE rendu public mercredi. Depuis 2014, la Suisse a débloqué plus de 34 millions de francs pour la crise humanitaire en Irak.

Grâce à ces dons, la Suisse soutient des agences onusiennes et des organisations non gouvernementales. Elle a également envoyé trois experts en Irak pour renforcer l«assistance en protection et en eau potable. En 2014, la Suisse avait aussi conduit deux actions directes pour acheminer 170 tonnes de matériel de secours pour l'hiver en faveur des populations déplacées au nord du pays.

Respect du droit humanitaire

Le communiqué du DFAE a également été l'occasion pour la Suisse d'appeler «toutes les parties au conflit en Irak à respecter leurs obligations de droit international, en particulier le droit international humanitaire.» La Suisse y rappelle aussi «l'importance d'enquêter et de poursuivre tous les auteurs de violations graves du droit international humanitaire, et de violations et d'abus des droits de l'homme.»

La population irakienne paie un très lourd tribut aux affrontements entre les forces armées pro-gouvernementales et le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Plus de 85'000 personnes ont fui leur maison depuis mai. Elles n'ont plus rien pour subvenir à leurs besoins. Ils viennent s'ajouter aux quelques 3 millions de civils déjà déplacés depuis le début de la crise. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion