Covid - Berne renonce aux nouveaux assouplissements prévus
Publié

CovidBerne renonce aux nouveaux assouplissements prévus

Le Conseil fédéral propose même de nouvelles mesures. Le personnel soignant non vacciné serait astreint à des tests répétés. Et il faudra peut-être un certificat Covid pour aller voir un proche à l’EMS ou l’hôpital.

par
Christine Talos
Pour le moment, le chef du Département fédéral de l’intérieur d’Alain Berset renonce à de nouveaux assouplissements, mais il ne prendra pas non plus des mesures de durcissement.

Pour le moment, le chef du Département fédéral de l’intérieur d’Alain Berset renonce à de nouveaux assouplissements, mais il ne prendra pas non plus des mesures de durcissement.

AFP

Les cantons et les partenaires sociaux auraient dû être consultés entre le 19 juillet et le 4 août en vue d’une nouvelle étape d’assouplissement sur le front du Covid. Mais vu la situation, la consultation a été annulée, a annoncé Alain Berset mercredi sur Twitter en dévoilant un document qui leur est destiné. Au contraire, son département, celui de l’Intérieur (DFI), propose même aux cantons des mesures pour renforcer la protection des enfants et des personnes vulnérables dans les semaines à venir. Il veut par exemple que le personnel soignant non vacciné soit obligé de se faire tester régulièrement.

«La situation est bonne mais la dynamique est négative», affirme sur Twitter le ministre de la Santé en soulignant les incertitudes liées aux retours des vacances. Pour le moment donc, «pas de consultation sur une adaptation des mesures», indique-t-il. Le Conseil fédéral évaluera la situation le 11 août prochain, précise-t-il.

Pas de durcissement, mais pas d’assouplissement non plus

Après avoir diminué, les indicateurs «nombre de cas», «taux de reproduction» et «taux de positivité» affichent de nouveau une tendance à la hausse depuis avril dernier (voir l’encadré). Rien d’alarmant, explique en substance le Conseil fédéral qui souligne qu’aucun durcissement des mesures n’est pour l’instant nécessaire. Mais à l’inverse, pas question non plus d’assouplir les mesures «en raison notamment du variant Delta plus contagieux, de la hausse du nombre de cas et d’hospitalisations et de l’incertitude liée au retour de vacances», écrit-il.

En outre, étant donné que la part de personnes non immunisées reste élevée, il se peut que le système de santé soit à nouveau confronté à une surcharge, craint-il. «La priorité absolue consiste donc à vacciner le plus grand nombre de personnes, car le variant Delta, plus contagieux, et l’assouplissement considérable des mesures laissent présager une nouvelle augmentation des cas».

Intensifier les contrôles lors de manifs

Du coup, le DFI propose aux cantons de nouvelles mesures ces prochaines semaines. Il considère ainsi «comme crucial qu’ils continuent à déployer tous les efforts pour que les personnes non encore immunisées se fassent vacciner».

Par ailleurs, les cantons sont appelés à intensifier les contrôles lors de manifestations et dans les établissements dont l’accès est réservé aux titulaires d’un certificat COVID. Ils doivent veiller à ce que les plans de protection toujours en vigueur pour les établissements de restauration (p. ex. consommation assise à l’intérieur des établissements) soient respectés.

Tests obligatoires pour les soignants et certificat pour visiter un EMS

Comme il n’est pas non plus possible d’exclure de nouvelles flambées dans les hôpitaux, les EMS et les structures d’accueil, le risque peut être considérablement réduit via la vaccination des patients, des résidents et des professionnels de la santé, souligne le DFI.

Il juge aussi nécessaire que les visiteurs et les professionnels de la santé non vaccinés ou guéris effectuent des tests répétés et ciblés. Pour Berne, il faut donc que les cantons obligent les professionnels de la santé à des tests répétés. Même les visiteurs des patients sont concernés: pour éviter d’introduire le virus dans des établissements de santé, ils devront présenter un certificat COVID valable à l’entrée.

Maintenir les tests répétés dans les écoles

Il faut aussi maintenir les tests répétés dans les écoles pour détecter et isoler les personnes asymptomatiques, afin d’identifier rapidement et prévenir l’apparition de foyers épidémiques, demande le DFI. Ces tests devraient être effectués tant par les élèves que par les enseignants non vaccinés, afin normaliser le quotidien scolaire, précise-t-il.

«Malgré l’effet prouvé des tests répétés, la mesure ne s’est pas encore imposée dans l’ensemble de la Suisse», déplore le DFI. C’est pourquoi il est vivement recommandé aux cantons de faire réaliser, jusqu’à nouvel ordre, des tests répétés dans les écoles au moyen d’analyses groupées (pooling), notamment en vue de la rentrée scolaire après les vacances d’été.

Situation épidémiologique au 26 juillet

Le document destiné aux cantons souligne que le nombre de cas confirmés en laboratoire augmente depuis début juillet. Le taux le plus élevé concerne les tranches d’âge de 10 à̀ 19 ans et de 20 à̀ 29 ans. La part du variant préoccupant Delta a encore augmenté pour atteindre 97% des échantillons séquencés. En outre, le nombre d’hospitalisations a recommencé à croître légèrement depuis le début du mois.

Le taux de reproduction s’élève à 1,25 à l’échelle suisse et diminue constamment depuis quelques jours après un pic (1,63) à fin juin. Le taux de positivité est de 5,9% sur 14 jours pour les tests PCR et de 0,9% pour les tests antigéniques.

Au chapitre des bonnes nouvelles, le taux d’hospitalisation reste à̀ un niveau faible et le nombre de décès liés au Covid-19 reste très bas, soit environ un décès par jour. Par ailleurs, 66% des lits disponibles en unités de soins intensifs (USI) sont occupés, dont 3,9% seulement par des patients Covid-19. La situation dans les USI peut donc être qualifiée de très bonne, souligne le document qui précise encore que 65% de la population adulte (soit 55% de la population) a été vaccinée au moins une fois et que 57% de la population adulte (47% de la population) bénéficient d’une protection vaccinale complète.

Ton opinion

721 commentaires