Jeux olympiques: Berne soutient Sion 2026 à hauteur d'un milliard
Actualisé

Jeux olympiquesBerne soutient Sion 2026 à hauteur d'un milliard

Le gouvernement compte appuyer la candidature sédunoise pour les Jeux olympiques d'hiver jusqu'à hauteur d'un milliard de francs.

Le comité de candidature de Sion 2026 a accueilli avec «une grande joie, mais en même temps une grande responsabilité» le financement de la Confédération, a déclaré son président Jean-Philippe Rochat. «Il y a encore beaucoup d'obstacles à surmonter, au plan national d'abord, puis international», a ajouté l'avocat lausannois, qui espère un soutien non seulement des régions concernées, mais de toute la population suisse.

Le Conseil fédéral a en effet apporté son soutien à la candidature de Sion pour les Jeux olympiques d'hiver 2026 jusqu'à hauteur d'un milliard de francs. Organiser les JO représente une grande chance pour le sport, l'économie et la société, estime le conseiller fédéral Guy Parmelin.

«On ne peut pas taxer ce projet de gigantisme», a dit le chef du Département fédéral des sports, qui a aussi salué le travail «remarquable» des organisateurs. Le projet tire profit des infrastructures existantes, et «il y a peu à construire».

Accessibles en transports

Les compétitions se dérouleront sur les sites de divers cantons, facilement accessibles en transports publics. Et les organisateurs veulent créer des Jeux en respectant les principes du développement durable, a ajouté Guy Parmelin.

Le Conseil fédéral est convaincu des effets positifs sur la cohésion nationale et le développement économique du pays, notamment les régions de montagne.

995 millions

Le gouvernement a prévu 8 millions de soutien pour le budget de candidature, que les organisateurs évaluent à 25 millions de francs. Pour l'organisation des Jeux, la contribution s'élèverait à 827 millions, sous forme de garantie de déficit limitée à cette somme. Le comité de Sion 2026 estime les dépenses à 1,98 milliard et les recettes à 1,15 milliard de francs.

Sion 2026 espère du soutien pour son projet

Le comité de candidature pour Sion 2026 et l'organisation des Jeux olympiques a présenté son projet à Lausanne afin de rassurer la population.

Une enveloppe de 31 millions est proposée pour les infrastructures dédiées spécifiquement aux Jeux olympiques, sur un montant total de 100 millions. Cette somme servira surtout à adapter les installations existantes aux exigences liées au JO. La Confédération ne prend en revanche pas en charge les coûts du village olympique ou de l'hébergement des journalistes par exemple. Si les garanties des cantons ne sont pas données à temps pour ces installations, le projet devra être abandonné, a précisé le conseiller fédéral.

Lancement de la candidature romande aux JO

C'est à Berne que le projet «Sion 2026 - Les jeux au coeur de la Suisse» a été officiellement mis en route.

Votations à venir

Concernant la sécurité, les cantons sont responsables, rappelle Guy Parmelin. Mais la Confédération assumera également 20% des coûts des forces de police cantonale, soit environ 44 millions. S'y ajoutent 85 millions pour le déploiement de militaires et du corps des gardes-frontière, entièrement assumé par la Confédération.

Dans les cantons organisateurs, des votations pourraient encore se tenir sur le sujet. En cas de refus des cantons de Fribourg ou de Berne, il existe des alternatives, a expliqué Matthias Remund, directeur de l'Office fédéral du sport. Certaines compétitions pourraient avoir lieu à Genève ou dans le canton d'Obwald.

En revanche, si le Valais, qui doit notamment accueillir le village olympique, venait à rejeter la candidature de Sion 2026, il n'y aurait pas de solution. Le projet devrait être abandonné. Les Valaisans se prononceront le 10 juin 2018, a fait savoir dans la foulée le Conseil d'Etat.

Projet à élaborer

Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral des sports (DDPS) d'élaborer un projet. Celui-ci sera mis en consultation d'ici la fin de l'année.

Le comité de candidature Sion 2026 et Swiss Olympic ont remis début août à la Confédération et aux cantons concernés le dossier de faisabilité des Jeux olympiques d'hiver en Valais.

Dépôt au printemps

Swiss Olympic entend déposer le dossier de candidature auprès du CIO au printemps 2018. Le choix de la ville hôte par l'instance olympique est prévue pour septembre 2019. La dernière édition des JO d'hiver qui s'était déroulée dans les Alpes remonte à 2006, à Turin, qui avait été préférée à Sion.

La concurrence pour Sion s'est réduite après le refus en votation, le week-end dernier, du Tyrol en faveur d'une candidature d'Innsbruck. Mais le Colorado a annoncé en début de semaine qu'il pourrait entrer dans la danse pour 2026 ou 2030, avec Salt Lake City. Parmi les autres candidatures possibles figurent celles de Calgary (CAN), Sapporo (JPN), Erzurum (TUR), Almaty et Stockholm. (nxp/ats)

UDC et Verts insatisfaits

L'UDC juge la décision du Conseil fédéral «complètement incompréhensible» vu l'état des finances de la Confédération. La priorité devrait être donnée à la défense du pays, qui est compromise depuis des années, selon le parti.

Pour les Verts, l'organisation de ces Jeux Olympiques implique un risque financier élevé. Les coûts prévus à la charge du secteur public ont augmenté de 650 millions en moins d'un an, notent les écologistes, qui y voient le signe précurseur d'une explosion des dépenses.

Pour le parti, il serait irresponsable de prendre un tel risque financier sans que le peuple puisse s'exprimer à ce sujet. Les Verts demandent ainsi au Conseil fédéral de soumettre au Parlement un projet qui soit susceptible de faire l'objet d'un référendum.

(NewsXpress)

Ton opinion