Santé: Berne veut éviter les pénuries de médicaments
Actualisé

SantéBerne veut éviter les pénuries de médicaments

Le Conseil fédéral souhaite améliorer l'approvisionnement en médicaments, visant notamment le stockage.

Globalement, la Suisse dispose d'un système d'approvisionnement en médicaments à la fois bon et sûr, estime le gouvernement.

Globalement, la Suisse dispose d'un système d'approvisionnement en médicaments à la fois bon et sûr, estime le gouvernement.

photo: Keystone

En 2012, la Suisse avait connu des retards dans la livraison de vaccins contre la grippe. Pour éviter de nouveaux problèmes, le Conseil fédéral formule des recommandations afin d'améliorer l'approvisionnement en médicaments, visant notamment le stockage.

Des difficultés d'approvisionnement ont suscité la curiosité des médias et du monde politique, indique le gouvernement dans le rapport publié mercredi en réponse à un postulat du National venu des rangs socialistes en 2012. Les médicaments anticancéreux ainsi que les vaccins anti-grippe et certains génériques ont notamment été concernés.

Système bon et sûr

Globalement, la Suisse dispose d'un système d'approvisionnement en médicaments à la fois bon et sûr. Mais des pénuries et des ruptures peuvent intervenir dans une chaîne d'approvisionnement complexe, remarque le Conseil fédéral.

Le rapport relève ainsi une tendance mondiale à la centralisation de la production de médicaments. «Le nombre d'entreprises de fabrication diminue, le stockage et la distribution se concentrent sur moins de sites, et les structures d'approvisionnement décentralisées se raréfient», écrivent les auteurs.

Pas d'urgence en Suisse

La situation actuelle ne requiert pas d'intervention urgente de la Confédération. La Suisse s'est dotée à l'automne dernier d'un système de surveillance de l'approvisionnement, qui permet d'agir en cas de grave pénurie.

Mais les possibilités d'amélioration sont multiples. Et le gouvernement de mettre sur la table une série de recommandations.

Obligation de stocker

Les mesures concernant le stockage des médicaments sont particulièrement efficaces, indiquent les auteurs du rapport. Ils recommandent ainsi de stocker des quantités minimales de médicaments à tous les niveaux, des fabricants aux cabinets médicaux en passant par les hôpitaux. Le Conseil fédéral examine également la possibilité d'obliger la branche à stocker en permanence certains médicaments très importants.

Accès au marché facilité

L'accès au marché devrait également être facilité. La Suisse doit simplifier ses exigences en matière d'information destinée aux patients pour certains médicaments comme les vaccins, afin d'en accélérer l'importation.

Il convient de simplifier l'admission des médicaments courants provenant de la zone UE et AELE. La Confédération doit également encourager les fabricants à remettre leurs licences à des tiers s'ils retirent leurs produits du marché suisse.

Enfin, dans les domaines de la fixation des prix et du remboursement, le rapport recommande de prendre en compte la disponibilité des médicaments comme critère. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion