Environnement: Berne veut faire la chasse aux pesticides des jardins

Actualisé

EnvironnementBerne veut faire la chasse aux pesticides des jardins

Les particuliers aussi devraient être plus prudents lorsqu'ils traitent leur terrain avec des produits chimiques.

par
jbm
Certains agents nocifs finissent dans les cours deau.

Certains agents nocifs finissent dans les cours deau.

istock

L'Office fédéral de l'agriculture envisage d'introduire une liste de produits phytosanitaires homologués pour les jardins privés. Si certains, dangereux, sont déjà bannis, les critères pour autoriser telle ou telle molécule doivent être encore affinés, indique le journal «Zentralschweiz am Sonntag.» Cette mesure est l'une de celles qui devraient être adoptées cet automne. La grande distribution y adhère déjà.

Moins de pesticide dans l'eau

En toile de fond de ces règles: l'objectif de diminuer les produits nocifs présents dans les points d'eau suisses. «Nous étudions par exemple comment améliorer le conseil aux clients qui achètent des herbicides», commente Michael Schärer, chef du Département de la protection des eaux à l'Office fédéral de l'environnement. Berne imagine par exemple introduire des consultations obligatoires pour les jardiniers amateurs lors de la vente de produits censés combattre les mauvaises herbes.

Hôpitaux également dans le collimateur

La réflexion entamée sur la protection des eaux concerne également d'autres domaines, comme celui de la santé. Des mesures dans les égouts ont fait apparaître des traces de médicaments ou de produits de contraste utilisés dans les examens radiologiques. Ces substances se retrouvent ensuite dans les rivières et les fleuves après leur passage et leur traitement dans les stations d'épuration. «Là aussi des solutions devront être trouvées pour réduire drastiquement la présence de ces substances indésirables», poursuit Michael Schärer.

Ton opinion