Berne veut sabrer dans la formation

Actualisé

Berne veut sabrer dans la formation

La Confédération veut moins participer aux dépenses pour la formation professionnelle et les Hautes écoles spécialisées (HES) que ce qui était prévu.

Nouvelle présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), la Fribourgeoise Isabelle Chassot se dit indignée. La CDIP avait déjà critiqué le Conseil fédéral dans le cadre des crédits à la formation et la recherche: Berne avait limité la hausse à 4,5%, alors que les cantons exigeaient 8%.

Autre couleuvre à avaler: la CDIP a été informée en juillet que le Conseil fédéral voulait réduire la contribution fédérale aux HES et à la formation professionnelle. «Cela me frustre que le Conseil fédéral n'assume pas sa responsabilité», a réagi Isabelle Chassot.

(ats)

Ton opinion