Coupe de Suisse: Bernegger et sa tactique ont eu raison du FC Sion
Actualisé

Coupe de SuisseBernegger et sa tactique ont eu raison du FC Sion

La troupe de Laurent Roussey ne garnira pas son armoire d'un 13e trophée. Elle a subi la loi de Lucerne, hier.

par
Marc Fragnière
Lucerne
La Coupe ne prendra pas le chemin du Valais.

La Coupe ne prendra pas le chemin du Valais.

Battus 3-0 le week-end dernier en championnat à Tourbillon, les Alémaniques ont fait mieux que tenir tête aux Valaisans. Sur une pelouse détrempée et sous une pluie ininterrompue, les hommes de Carlos Bernegger se sont montrés les plus entreprenants dans un match souvent triste. Un magnifique coup franc de Rangelov a finalement récompensé d'une qualification pour les quarts de finale l'équipe qui a le plus cherché la victoire.

La réussite de l'orfèvre bulgare a couronné de succès la maîtrise tactique du redoutable Bernegger. Audacieux, le stratège du FC Lucerne a procédé à deux changements à la mi-temps, afin de dynamiser son entrejeu. Exit Karaba et Hochstrasser, lesquels ont cédé leurs places au tonique duo Winter - Bento. Une décision qui s'est révélée payante.

«Dans un match où les duels étaient une part importante du jeu, l'avertissement de Hochstrasser m'a aidé à prendre cette décision. Je voulais aussi apporter un peu de vitesse là où Karaba m'a paru un peu lent. Il fallait améliorer la circulation du ballon», a motivé le coach argentin. Une manœuvre décisive.

L'animation apportée par Winter – le meilleur homme du match – et Bento a inversé la tendance d'une rencontre d'abord un brin dominée par Sion. Elle a ensuite précipité l'élimination valaisanne, sur un coup franc amené par l'inévitable Winter. Futur adver­saire des Lucernois en quart, Lausanne est averti. En Suisse centrale, le danger vient aussi du banc.

Etincelle. Une faute de Lacroix sur Winter à la 88e aura permis à Rangelov d’offrir au public lucernois une pépite dans la lu­carne droite de Vanins. Peu avant cela, le même Lacroix, sur un coup franc de Herea (86e), avait trop croisé sa tête. Hormis une mauvaise relance lucernoise, dont ­Vidosic n’avait pas su tirer profit (64e), c’est le FCL qui avait fait l’essentiel du jeu. Sur un centre de Renggli, Winter avait remisé pour Rangelov qui n’avait pas cadré (50e). Cinq minutes plus tard, le même Winter avait parfaitement servi Hyka, lequel avait forcé Vanins à se fendre d’un arrêt réflexe.

Télégramme.

Swissporarena 7737 spect.

Arbitre Bieri.

But 88e Rangelov.

Lucerne Zibung; Thiesson, Sarr, Puljic, Lustenberger; Renggli;

Kahraba (46e Winter, 92e Matri), Hochstrasser (46e Bento),

Bozanic, Hyka; Rangelov.

Sion Vanins; Vanczak, Lacroix,

Ferati, Bühler; Yartey, Kouassi, Ndoye (90e Léo), Kololli (64e Herea); Vidosic, Assifuah (60e Pa Modou).

Notes Lucerne sans Wiss, Wüthrich (blessés) ni Stahel (suspendu). Sion sans Christofi ni Rufli (blessés).

Avertissements 35e Hochstrasser, 75e Ndoye, 82e Lustenberger, 83e Yartey, 87e Lacroix.

Ton opinion