Actualisé 29.02.2012 à 21:48

Hockey - LNA

Berra, l'arme fatale de Bienne

Les Seelandais attaquent jeudi (19 h 45) leur quart de finale contre l'EV Zoug. L'équipe de Doug Shedden redoute plus que tout le gardien du HCB.

de
Oliver Dufour
Les portier sait se transformer en machine à stopper les pucks.

Les portier sait se transformer en machine à stopper les pucks.

Mis à part une gifle monumentale infligée par les Zougois aux Biennois le 29 novembre (7-1), les deux futurs adversaires en quart de finale n'ont jamais été séparés par plus de deux buts cette saison. Les joueurs de Kevin Schläpfer ont même cueilli un succès de prestige à la Bossard Arena

(3-4). C'était le 14 novembre, jour du retour dans les rangs zougois du miraculé Corsin Camichel. Une preuve que les Seelandais ont des ressources pour rendre la série plus serrée qu'il n'y paraît.

«Il y a une raison pour laquelle nous avons fini premiers du championnat et eux huitièmes, a tenté de se rassurer Damien Brunner. Mais ça sera certainement un vrai combat.» Le meilleur passeur de LNA redoute surtout l'obstacle représenté par Reto Berra.

Fraîchement désigné par ses pairs «joueur le plus utile à son équipe» cette saison, le cer­bère a de quoi rendre nerveux plus d'un attaquant adverse. «Nous devons essayer de décrypter leur concept défensif et surtout de percer leur muraille Berra, a insisté Brunner. Mais si nous jouons notre hockey, nous devrions nous en sortir.»

Dans les rangs biennois, on est malgré tout conscient que l'ultime rempart ne pourra être la réponse à tous les problèmes. «Ça va être difficile pour nous, a résumé Alain Miéville. Les Zougois ont la meilleure attaque. En contrepartie, ce n'est pas toujours facile d'être dans la peau du favori. On aura notre chance.»

GE-Servette - Lakers

«Jouer comme si c'était le 7e acte de la finale»

«Je vous souhaite une courte série de play-out», a glissé mardi une journaliste à Rico Fata, attaquant de Genève-­Servette. «Mais vous avez dit la même chose à Stacy Roest (n.d.l.r.: meilleur compteur de Rapperswil)!» s'est exclamé l'ancien Biennois. A Genève, même si l'on a de la peine à digérer la non-qualification pour les play-off, on garde son sens de l'humour. Ce soir, l'équipe de McSorley reçoit les Lakers pour le premier acte d'une série de tous les dangers.

«C'est ma quatrième saison en Suisse et la quatrième fois que je joue les play-out. Je sais ce que c'est, a grimacé Fata. L'important est de jouer chaque match comme s'il s'agissait du ­septième acte de la finale du championnat.»

Davos - Zurich

Davos a les faveurs de la cote

Les Grisons affrontent les Zurich Lions en quart de finale de play-off. Deuxième de la saison régulière, la troupe d'Arno Del Curto part largement favorite face à des Zurichois qui ont dû batailler avant de se qualifier pour les séries finales (7e). En outre, Davos est d'autant plus favori qu'il a récolté 17 points sur 18 lors de leurs six confrontations directes dans l'exercice en cours.

Kloten - Berne

Un quart qui sent la poudre

L'affiche opposant le quatrième, Kloten, au cinquième, Berne, est certainement la plus prometteuse des quarts de finale. Cette saison, les deux formations se sont affrontées à quatre reprises, chacune s'imposant lorsqu'elle évoluait à la maison. De plus, au cours de l'exercice 2010-2011, les Aviateurs avaient sortis les Ours au 7e match des demi-finales. Gageons que les Bernois ne l'auront pas oublié.

Fribourg - Lugano

Une autre affaire de portiers

Le rôle des gardiens sera important également dans la série opposant Fribourg Gottéron à Lugano. Libéré de ses préoccupations contractuelles, Cristobal Huet aura l’esprit serein pour retrouver son meilleur niveau. Sa fin de saison régulière n’a pas été vraiment exem­plaire. Mais si le Français affiche une forme estampillée «NHL», les Dragons auront une tâche plus aisée. Quant à ­Benjamin Conz, il aura à cœur de prouver que ses performances en dents de scie avec les Bianconeri sont oubliées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!