Lausanne – «Berset, ton pass on n’en veut pas!»
Publié

Lausanne«Berset, ton pass on n’en veut pas!»

Une manifestation contre l’introduction du pass sanitaire, ce samedi à Lausanne, a réuni mille personnes. Le Conseiller fédéral fribourgeois en a pris pour son grade.

par
Fabrice Zwahlen

Parti de la place de la Gare, le cortège a finalement rejoint la place de la Riponne.

20 minutes

Quelque mille personnes se sont réunies, ce samedi au cœur de Lausanne, pour clamer leur ras-le-bol à l’introduction du pass sanitaire en Suisse et leur espoir d’une société plus égalitaire. «Liberté», ont-ils scandé à gorge déployée, tout au long de la manifestation. Par leur action, les anti-pass ont voulu sensibiliser l’opinion publique à la «création d’une société à deux vitesses.»

De la place de la Gare à celle de la Riponne, la clique a déambulé dans les rues de la capitale olympique, encadrée par un discret mais bien présent dispositif de la police lausannoise. Le cortège était composé d’une majorité de jeunes adultes et a côtoyé les réfractaires à toutes mesures sanitaires, mais aussi des familles venues avec enfants et pancartes, ainsi que des aînés. Le 21 septembre dernier toujours à Lausanne, une manifestation aux tons identiques avait attiré 2000 personnes.

Les tests payants passent mal

Alain Berset, dont on apprenait pourtant récemment qu’il était le conseiller fédéral jugé le plus «sympathique», en a pris pour son grade, puisqu’en charge de la santé: «Berset, ton pass on n’en veut pas!» Divers manifestants ont également demandé sa démission. Certains auront même poussé le bouchon jusqu’à le brocarder en Adolf Hitler.

Le choix du Gouvernement d’enlever la gratuité des tests Covid, a été copieusement fustigé par la foule. Quant à l’idée désormais abandonnée d’offrir un bon de 50 francs pour qui convainc un tiers de se faire vacciner, elle a été renvoyée à son expéditeur par… pigeon voyageur.

1 / 5
La moitié de la place de la Riponne a été envahie par les anti-pass, en lieu d’après-midi.

La moitié de la place de la Riponne a été envahie par les anti-pass, en lieu d’après-midi.

20 minutes
Même le physicien helvético-américain Albert Einstein a inspiré certains manifestants.

Même le physicien helvético-américain Albert Einstein a inspiré certains manifestants.

20 minutes
La campagne en vue de la votation sur la Loi Covid s’est invitée au sein du cortège.

La campagne en vue de la votation sur la Loi Covid s’est invitée au sein du cortège.

20 minutes

Pacifiste, la manifestation n’a pas manqué de piquants, avec quelques messages bien enlevés, comme:
«J’ai un Q.I. pas besoin de QR». Un autre slogan demandait sobrement la restauration d’un climat de confiance, le retour du bon sens, de la démocratie et de la liberté.»

Manifestation légale

Au fil de l’après-midi, les appels à voter non lors de la votation fédérale sur la Loi Covid, le 28 novembre, se sont multipliés. Des autocollants ont également été distribués et directement collés dans l’espace public.

Contactée en début de soirée, la police municipale de Lausanne dit «n’avoir constaté aucun débordement lors de cette manifestation pour laquelle les organisatrices avaient reçu une autorisation.»

Ton opinion

159 commentaires