Actualisé 02.08.2019 à 13:09

Hockey sur glace

Bezina ne sera pas le capitaine du HC Sierre

L'ex-Servettien ne portera pas le «C» sur son maillot avec le club de Swiss League. L'explication de l'entraîneur Dany Gelinas.

de
Emmanuel Favre
Goran Bezina au moment de la signature de son contrat avec Sierre avec le président Alain Bonnet (à droite) et le directeur sportif Christophe Fellay (à gauche).

Goran Bezina au moment de la signature de son contrat avec Sierre avec le président Alain Bonnet (à droite) et le directeur sportif Christophe Fellay (à gauche).

DR (HC Sierre

Comme prévu, Goran Bezina (39 ans) terminera sa carrière en Swiss League. Vendredi matin, le HC Sierre, néo-promu en deuxième division helvétique, a officialisé la conclusion d'un contrat d'une saison avec le défenseur chablaisien. «J'ai beaucoup réfléchi avant d'accepter de relever le challenge, explique le désormais ex-joueur de Genève-Servette. Mais j'ai été convaincu par le projet des dirigeants et de l'entraîneur.»

A Graben, l'entraîneur franco-canadien Dany Gelinas ne fera pas pour autant de Bezina son capitaine. «Parce que des gars ont parfois besoin d'une lettre sur leur maillot pour accroître leur motivation. Goran, lui, n'a pas besoin de cela: il est un leader naturel.» Un leader qui a notamment pour mission de guider une arrière-garde globalement jeune et inexpérimentée dans cette catégorie de jeu. «Que les choses soient bien claires, reprend Gelinas: Goran ne sera pas mon assistant. Mais, avec son vécu - on parle quand même d'un monument qui a joué dans les meilleures ligues du monde et qui a pris part à des Jeux olympiques -, il agira comme un grand frère auprès de ses coéquipiers.»

Curieux du métier d'entraîneur

Le coach résume la situation en deux phrases: «Quand Goran avait disputé ses premiers championnats du monde avec la Suisse de Ralph Krueger (ndlr: en 2001 en Allemagne), certains de mes joueurs n'étaient même pas nés. Lorsqu'ils étaient tout gamins, Bezina était une idole pour eux.»

Lors des discussions qui ont débouché sur l'accord entre les deux parties, l'ex-junior du HC Monthey et de Fribourg-Gottéron a émis le souhait d'être sensibilisé au métier d'entraîneur. «De temps à autre, j'irai sur la glace avec les jeunes», note-t-il. «Avec Diego (Scandella), mon assistant, on lui expliquera comment nous préparons les matches», ajoute Gelinas.

Pas le joueur le mieux payé

Un fait est acquis: l'aspect financier n'a pas été déterminant dans l'accord. «Je ne suis pas le joueur le mieux rémunéré de l'équipe», assure celui qui a porté 174 fois le maillot de l'équipe de Suisse. Vrai, M. le Président? «Oui», répond Alain Bonnet, déjà ravi d'avoir séduit 40% de nouveaux abonnés depuis le retour du club en Swiss League. «Maintenant, avec l'arrivée de Bezina, nous avons l'espoir d'attirer un peu plus de monde à Graben, notamment en séduisant des Bas-Valaisans, des gens de la région dont vient notre nouveau joueur.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!