Présidentielle américaine: Biden joue la transparence avant le débat avec Trump

Actualisé

Présidentielle américaineBiden joue la transparence avant le débat avec Trump

Joe Biden a rendu publiques ses feuilles d’impôts pour l’année 2019 mardi, à quelques heures du débat présidentiel contre Donald Trump, alors que ce dernier est visé par des révélations explosives sur sa situation fiscale.

Biden a visiblement payé beaucoup plus d’impôts que Trump.

Biden a visiblement payé beaucoup plus d’impôts que Trump.

AFP

Le candidat démocrate à la Maison-Blanche a mis en ligne des documents, qui montrent que le couple Biden a payé 299’346 dollars d’impôts fédéraux l’année dernière.

Dimanche, le «New York Times» avait révélé que Donald Trump, qui refuse de publier ses feuilles d’impôts depuis son élection, n’avait payé que 750 dollars d’impôts à l’Etat fédéral en 2016.

En juillet 2019, M. Biden avait déjà diffusé ses déclarations d’impôts pour 2016, 2017 et 2018 pendant les primaires démocrates qu’il a finalement remportées.

Sa colistière, la sénatrice Kamala Harris, a également diffusé sa feuille d’impôts pour 2019. Elle était redevable de 1,1 million de dollars.

«Des informations bidon»

La situation fiscale de M. Trump devrait être au cœur des attaques de son adversaire lors du débat qui les opposent mardi soir à Cleveland.

Selon le «New York Times», l’ancien magnat de l’immobilier a utilisé des mécanismes d’optimisation fiscale auxquels ont recours grandes fortunes et multinationales américaines.

S’il a dénoncé «des informations bidon» du quotidien, le président républicain s’est obstinément refusé à confirmer ou infirmer les chiffres désormais publics.

Pas d’oreillette ou demande de repos

Joe Biden ne porte pas d’écouteur dissimulé dans son oreille et n’a pas demandé à bénéficier de plusieurs pauses lors de son débat avec Donald Trump, a démenti mardi une porte-parole du candidat démocrate.

«Bien entendu, il ne porte pas d’oreillette et nous n’avons jamais demandé de pauses» pendant le débat censé durer 90 minutes, a affirmé Kate Bedingfield, une responsable de l’équipe de Biden, citée par un journaliste du «Washington Post».

A seulement quelques heures du grand face-à-face entre les deux candidats, la tension est brusquement montée, les deux camps s’accusant réciproquement de mensonges.

Selon l’équipe de campagne de Donald Trump, «la direction de la campagne de Joe Biden a donné son accord il y a quelques jours à une inspection, avant le débat, d’oreillettes électroniques, mais a fait brutalement volte-face aujourd’hui et refuse (désormais)».

(AFP/NXP)

Ton opinion