Actualisé 28.06.2020 à 16:30

Zurich

Des fêtards insultent les personnes chargées du traçage

Beaucoup de clients du club ont laissé des fausses adresses e-mail sur la liste de présence et insulté les traçeurs. Les autorités zurichoises se disent déçues de ce comportement.

Les 300 personnes qui se trouvaient le 21 juin dans le même club doivent se mettre en quarantaine pendant dix jours. (Photo d’illustration)

Les 300 personnes qui se trouvaient le 21 juin dans le même club doivent se mettre en quarantaine pendant dix jours. (Photo d’illustration)

KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA

Le canton de Zurich se dit inquiet après la soirée dans un club qui a entraîné la mise en quarantaine de 300 personnes en raison du coronavirus. Malgré cela, les autorités cantonales n'entendent pas fermer de boîtes de nuit pour l'heure.

Fausses adresses et insultes

Beaucoup de clients du club ont laissé des fausses adresses e-mail sur la liste de présence. Cette attitude a fortement handicapé le travail des traçeurs.

De nombreux fêtards ont insulté les personnes chargées du traçage, a souligné la conseillère d'Etat Natalie Rickli (UDC), en charge du département de la santé du canton de Zurich, dimanche lors d'une conférence de presse. La magistrate s'est dite déçue par le fait que ce week-end non plus, les fêtards n'ont pas respecté les règles de distance sociale. La conseillère a appelé les propriétaires de clubs à contrôler les cartes d'identité des clients: «Mettre un faux nom ne suffit pas».

Un super-propagateur

Le canton de Zurich a annoncé samedi soir son premier «superspreader» du Covid-19, un super-propagateur du virus. Un client d'une boîte de nuit à Zurich le 21 juin a été testé positif quatre jours plus tard. Cinq visiteurs du club ont été infectés.

Le cas a été signalé au médecin cantonal. Ses services ont alors pris contact avec le propriétaire du club. Grâce à la liste de présence qu'il a établie, l'équipe de traçage cantonale a pu informer samedi les clients présents le 21 juin en même temps que le super-transmetteur qu'ils doivent observer une quarantaine.

Près de 300 personnes, visiteurs et employés du club, doivent s'y soumettre pendant dix jours. La quarantaine a été ordonnée par les services du médecin cantonal. Les super-transmetteurs du virus sont des personnes infectées par le Covid-19 qui sont, pour des raisons inconnues, très contagieuses.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
59 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

B. Al Kahn

29.06.2020 à 15:15

Déjà qu'il leur a fallu se taper du 200 sur l'autoroute au volant de l'Audi-BM!

Taktik

29.06.2020 à 12:46

Super jeunesse ...😠 Tous ces rassemblements et maintenant il doivent être en quarantaine... Mais oui ?! Pour être sûr qu'ils respectent cette décision il faudrait déjà que ces jeunes ayent le respect d'autrui ! Et leur quarantaine ce n'est ni au pub du coin et ni en fête mais a la maison ! Et pour ceux qui ne veulent pas comprendre pourquoi ne pas leur mettre un bracelet électronique !

Gardien de jours dans une boit

29.06.2020 à 06:10

Chaque remarque contrôle d entrées ou autres amènent a ces situations, jeunes agressif avinés a éviter il suffit de le croiser dans la rue souvent en groupe ils ont besoin de se défouler sur le premier badaud croisé comme sur un punching ball , ce qui est très tendance c est de déshabiller la victime et le malmener tout en le filmant et en l abaissant sur les réseaux sociaux