LNA: Bienne a repris la main de belle manière
Actualisé

LNABienne a repris la main de belle manière

Les Seelandais se sont imposés 3-5 à Fribourg et passent à nouveau du bon côté de la barre. La lutte pour les play-off s'annonce intense.

par
Grégory Beaud
Fribourg
Bienne a réussi un résultat qui pourrait avoir une importance capitale dans la course aux play-off.

Bienne a réussi un résultat qui pourrait avoir une importance capitale dans la course aux play-off.

Il ne reste plus que trois matches au HC Bienne pour composter son billet pour les séries éliminatoires. Si rien n'est encore fait après cet important succès dans la patinoire de Gottéron, les Biennois ont fait un joli pas en avant. «C'est une victoire méritée, a appuyé Kevin Schläpfer. On a tendance à dire que nous ne gagnons que grâce à notre cœur, mais ce soir c'était surtout une belle victoire sur la glace et dans le jeu.»

Huet insuffisant

Il est vrai que les visiteurs ont su se montrer opportunistes en jouant de la manière qui leur sied le mieux. «Attendre», a ironisé Alain Miéville. Parfaits en zone défensive, Bienne a également profité de la mauvaise performance de Cristobal Huet. Alors que Fribourg était revenu de 1-3 à 3-3 grâce à Mike Knoepfli et Andrei Bykov, le gardien franco-suisse a laissé passer un tir totalement anodin de Ahren Spylo. A la suite de ce deuxième «soft goal», Cristobal Huet a cédé sa place à Simon Rytz. «C'est ma décision», a assumé Hans Kossmann.

Toujours est-il que ce «game winning goal» a mis Genève-Servette dans la panade. Alors qu'ils doivent encore affronter Berne, Kloten et Zurich, les hommes de Chris McSorley auraient probablement vu d'un bon œil une défaite biennoise à Saint-Léonard. Grâce aux trois unités engrangées, Bienne compte désormais un point d'avance sur les Aigles. La fin de saison s'annonce palpitante.

Nouveau choc capital

Samedi soir, le HCB accueillera Langnau pour une rencontre qui pourrait être synonyme de nouveau pas en direction des play-off. «Il est 22h et je vais souffler un moment et attendre 22h30 avant d'y penser, a rigolé Kevin Schläpfer. On dit toujours ça, mais là il est très important de prendre match après match.»

Au moment de songer à cet affrontement face aux Tigres emmentalois, Alain Miéville a prévenu: «Nous affrontons Langnau et Ambri. Si nous voulons participer aux play-off, cela fait partie des matches que nous devons gagner. Sinon cela ne sert à rien d'être venu gagner à Fribourg.» Face à Gottéron, Alain Miéville a marqué quatre points et prouvé qu'il savait être là au bon moment. Modeste, il a surtout mis la «faute» sur ses coéquipiers: «J'ai fait la passe, mais après ce sont eux qui ont fait la différence.»

«On doit se réveiller»

Simon Gamache, cette équipe de Fribourg commence à inquiéter.

On a bâti notre confiance en début de saison grâce à un bon jeu défensif, ce qui nous a fait gagner des matches. Désormais on doit se réveiller, surtout en phase défensive. Et je ne parle pas là des défenseurs spécifiquement, mais des cinq joueurs présents sur la glace. Un bon jeu défensif peut faire tourner une rencontre et on a tendance à l’oublier.

Il ne reste plus que trois matches à Gottéron avant les play-off. Le temps presse?

C’est notre chance, car il nous reste encore du temps. Mais je le répète, on doit se réveiller, car on ne cesse de dire qu’il nous faut progresser. A nous de le faire sur la glace et dès demain à Lugano. Là-bas, nous devrons nous rattraper de cette défaite.

La performance de Cristobal Huet n’a pas été à la hauteur non plus.

C’est un tout. Ce ne serait pas intelligent de le pointer du doigt. Durant les séries, il n’est pas impossible que le gardien soit en feu et nous sauve un match. Mais avant cela, il faut avoir fait les tâches défensives devant lui. Tous! On ne gagnera pas tous nos matches en marquant six ou sept buts. Il est important que les 20 joueurs sur la glace tirent à la même corde et non 10 qui livrent un bon match et 10 qui prennent congé.

Ton opinion