Hockey - National League: Bienne facile, dure soirée pour Lausanne et Genève
Actualisé

Hockey - National LeagueBienne facile, dure soirée pour Lausanne et Genève

Le HC Bienne a remporté une troisième victoire de rang face à Rapperswil. Les autres clubs romands ont connu bien des problèmes.

par
cyp/cma/jr/rca
Les Biennois conservent la tête du classement.

Les Biennois conservent la tête du classement.

Keystone/Peter Schneider

Vainqueur 2-0 face à Rapperswil, le HC Bienne a dû patienter jusqu'à la mi-match pour enfin prendre l'avantage dans une rencontre qu'il a dominé de la tête et des épaules. Le premier bloc offensif des Seelandais a trouvé l'ouverture grâce à Marco Pedretti, assisté par Marc-Antoine Pouliot et Toni Rajala (30e, 1-0).

Si le gardien Elien Paupe, titularisé à la place de Jonas Hiller, a assez facilement obtenu un blanchissage, son vis-à-vis Melvin Nyffeler a dû sortir le grand jeu pour éviter que son équipe ne coule face au leader de National League. Les Seelandais n'ont toutefois jamais été à l'abri d'un faux-pas et ont dû rester méfiants jusqu'au deuxième but inscrit par le Finlandais Toni Rajala d'un slapshot rageur à 111 secondes de la fin du match (59e, 2-0).

Les Biennois, qui viennent de signer une troisième victoire de rang, la sixième en sept sorties, se déplacent à Davos samedi pour y affronter l'équipe d'Arno Del Curto.

Genève-Servette n'y arrive toujours pas

L'occasion était pourtant belle pour les Genevois de vaincre le signe indien; de gagner enfin à Zoug sur cette patinoire devenue vraiment maudite depuis le 30 novembre 2014, date du dernier succès grenat. Après trois revers consécutifs, dont deux devant leur public, les copains de Raphaël Diaz n'avaient pas leur grinta habituelle. Privés, en plus, de ses deux gâchettes - Garrett Roe et Viktor Stalberg - la formation de Suisse centrale était, comme l'on dit, «bonne à prendre». Mais voilà, si les Aigles, sur leur bonne lancée de mercredi, ont dominé le début de match, il aurait fallu le concrétiser pour plonger un peu plus le locataire dans le doute.

Comme ce fut déjà le cas à Ambri, les Servettiens n'ont pas trouvé la clé pour ouvrir la porte d'un Tobias Stephan une fois encore brillant contre son ancien club. Entre-temps, Raphaël Diaz avait marqué sur l'une des rares opportunités des siens. Si Jérémy Wick a fini par gommer, dans la foulée, une deuxième réussite de Reto Suri (22e), la réussite d'Alatalo juste avant la deuxième pause devait couper les jambes d'un visiteur qui devait progressivement s'éteindre face à des «bleu» qui avaient à coeur de se réconcilier devant leur public.

Les Genevois, qui n'ont plus battu les Zougois depuis le 11 décembre 2015, se sont finalement inclinés 5-1 et ont donc subi une seizième défaite de suite face à un adversaire qui n'en demandait pas tant pour se relancer. Ge/Servette, qui n'a toujours pas obtenu un point hors de sa patinoire cette saison, tâchera de rester invaincu devant son public des Vernets, ce samedi soir, avec la visite d'un Lugano qui depuis le début de saison voyage tout aussi mal que les Grenat...

Le LHC souffre sans Jeffrey

Le LHC a concédé une deuxième défaite consécutive, vendredi soir à Malley 2.0 face à Davos (5-1). Un lourd revers qui a coïncidé avec la première des rencontres que les Lions vont disputer sans leur maître à jouer Dustin Jeffrey, sur le flanc pour trois mois au moins.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'absence de l'attaquant canadien s'est faite ressentir. Dans un alignement offensif complètement remanié (Vermin au centre, notamment) et sur la glace, où Lausanne a souvent semblé sans repères ni inspiration.

Les Grisons ont rapidement pris les devants (2-0 à la 13e), avant de gérer la suite sans trop trembler. Mais surtout avec davantage d'intensité et d'impact physique que leur adversaire.

Tiercé bernois

Les deux autres clubs bernois ont aussi été à la fête, vendredi soir. Langnau est allé s'imposer 1-4 avec autorité sur la glace de Lugano, grâce à des buts de Johansson, Kuonen, Gagnon et Gustafsson. Les Tigers pointent ainsi à la 3e place de National League, à deux longueurs de Berne et six de Bienne.

Le SCB est lui aussi allé gagner au Tessin. Les Ours n'ont fait qu'une bouchée d'Ambri-Piotta (1-6). Les joueurs de la capitale ont pu compter sur un Ebbett de gala, auteur de deux buts et d'une passe décisive. Haas n'a pas été en reste, en réussissant lui aussi un doublé.

Ton opinion