Hockey - National League: Bienne laisse filer un avantage de trois buts !
Actualisé

Hockey - National LeagueBienne laisse filer un avantage de trois buts !

Bienne a totalement maîtrisé son sujet durant trente minutes pour mener de trois buts avant de perdre le fil avec de nombreuses pénalités et de s'incliner 6-3.

Lugano a réussi à renverser la situation.

Lugano a réussi à renverser la situation.

Keystone/Marcel Bieri

Trop confiant, Bienne a laissé filer la victoire chez lui lors du 3e acte de la demi-finale des play-off. Les Seelandais menaient 3-0 et ont fini par perdre 6-3 face à des Luganais relancés dans la série (2-1 pour Bienne).

La tête dans le sac, Lugano était proche du K.O. Lorsque Fabian Lüthi a profité d'un rebond chanceux de la bande à la 26e pour inscrire le 3-0, les joueurs d'Antti Törmänen ont semblé proches de l'extase. Peut-être cette déconcertante facilité, cette impression que rien ne pouvait arriver, a-t-elle joué un mauvais tour aux Biennois. Car Lugano ne s'est pas avoué vaincu et Reuille a pu réduire la marque à la 27e en infériorité numérique.

La mi-match a coïncidé à l'implosion seelandaise caractérisée par trois fautes bêtes. Maurer et Forster ont pris deux minutes de prison, tandis que Robbie Earl s'est rendu coupable d'une charge stupide sur Wellinger pour prendre cinq minutes assorties d'une pénalité de match. Les Tessinois ont sorti leur power-play de gala pour frapper à trois reprises et faire tourner cette rencontre. Lapierre a fini une première fois le travail dans la cage vide après avoir bien résisté aux derniers assauts bernois et Lajunen a ajouté un deuxième but dans un filet désert.

Zurich s'impose en fin de match

Dans l'autre demi-finale, on s'est rendu compte que Zurich savait vraiment comment gêner Berne. Les ZSC ont remporté l'acte III 3-2 à la PostFinance Arena pour mener 2-1 dans la série.

Le scénario fut haletant du début à la fin avec deux équipes très proches. Même si Berne a donné l'impression d'être plus fort, les Ours ont fait preuve de trop de maladresse dans le dernier geste pour espérer l'emporter. Et puis Zurich refuse d'avoir peur des Bernois. Hans Kossmann a su préparer son équipe et il faut reconnaître que les Zurichois rendent coup pour coup au double champion en titre.

Menés 2-1, les hommes de Jälonen sont revenus à 2-2 à la 54e et on a longtemps pensé que la partie se jouerait en prolongation comme l'acte II jeudi. C'était sans compter sur Kenins qui a pu servir Pius Suter pour le 3-2 décisif à 54 secondes de la fin du troisième tiers. Dans une série où les équipes à domicile ne gagnent pas, uk faudra que Zurich s'y mette lundi s'il entend plonger les Ours dans un doute encore plus profond. (ats)

Ton opinion