Actualisé 19.12.2012 à 05:17

Hockey - LNA

Bienne prie pour que le lock-out ne s'achève pas

L'Américain Patrick Kane a permis aux Seelandais de sauver un point face à Kloten. La dépendance de Bienne à ses attaquants de NHL est immense.

de
Jean-Philippe Pressl-Wenger, Bienne
Revenu à contre-coeur de Chicago dans le Seeland, l'Américain Patrick Kane a mis tout son coeur à l'ouvrage une fois sur la glace, marquant deux fois.

Revenu à contre-coeur de Chicago dans le Seeland, l'Américain Patrick Kane a mis tout son coeur à l'ouvrage une fois sur la glace, marquant deux fois.

Pour l'attaquant de Chicago, le retour en Europe s'est effectué un peu plus normalement que pour son coéquipier canadien Tyler Seguin. Selon la version officielle, son avion au départ des Etats-Unis n'a pas pu décoller en raison de conditions météorologiques difficiles. Le Canadien n'est donc arrivé dans le Seeland qu'hier et a dû évoluer contre Kloten avec un équipement de rechange. Le sien avait été retardé dans les différents transferts.

Alignés avec Gaëtan Haas en début de match puis avec Emanuel Peter, les deux stars de NHL ont mis du temps à trouver la bonne carburation. Patrick Kane a ensuite marqué deux fois et remis Bienne dans le match. Le public seelandais a apprécié.

Toutefois, si le lock-out devait trouver son épilogue, la phalange de Kevin Schläpfer serait sans aucun doute l'un des plus grands perdants de la ligue. En laissant filer ses deux merce­naires, le HCB aurait du souci à se faire dans la course aux play-off. Seguin affole les statistiques, avec 1,44 point par match. Kane affiche, lui, une moyenne de 1,18. Et ce n'est pas tout. Leur meilleur ­relais dans les situations de supériorité numérique, le Canadien Micflikier, profite de leurs éclairs de génie (1,16). «Bien sûr que l'on sait qu'ils sont très importants, a reconnu Mathieu Tschantré. Mais on n'en discute pas au sein de l'équipe.» Si un compromis devait être trouvé outre-Atlantique, le départ de Kane et de Seguin n'inquiéterait pas le ca­pitaine biennois. «On a déjà prouvé l'an passé qu'on était capables de réussir de belles choses sans eux.» La dépendance aux étrangers NHL n'altère pas l'optimisme du vestiaire seelandais. C'est déjà ça.

La tête ailleurs. Dans un premier tiers insipide, Berra s’est incliné à deux reprises. C’est d’abord Santala qui a profité d’un centre de Dupont mal dégagé (7e). Puis, Stancescu a parachevé une jolie triangulation (13e). La 2e période, plus enlevée, a vu Kloten tripler la mise par Blum (30e). Bienne s’est ensuite réveillé. Wieser puis Kane ont ramené les Biennois à une longueur dans la même minute (34e). L’Américain a égalisé à 5 contre 4 à la 38e. Dans l’exercice des tirs aux buts, c’est Kloten qui s’est montré le plus habile.

Télégramme.

Stade de Glace, 4124 spectateurs

Arbitres Eischmann/Massy.

Buts 7e Santala (DuPont, Bodenmann) 0-1. 13e Stancescu (Liniger, Bieber) 0-2. 30e Blum 0-3. 34e Wieser (Wellinger) 1-3. 34e Kane (Peter) 2-3. 38e Kane (Micflikier, Seguin/à 5 contre 4) 3-3.

Tirs aux buts Santala 0-1, Micflikier -; Bodenmann 0-2, Seguin 1-2; DuPont 1-3, Kane -; Stancescu 1-4.

Pénalités: 2 x 2’ contre Bienne, 5 x 2’ plus 10’ (Walser) contre les Kloten Flyers.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!