Hockey sur glace – Bienne reprend la tête, Ajoie domine les Lions zurichois
Publié


Hockey sur glace
Bienne reprend la tête, Ajoie domine les Lions zurichois

Les Seelandais occupent de nouveau la première place du classement après leur succès 4-1 vendredi contre Lugano. Les Jurassiens ont battu les ZSC Lions 4-3.

par
Sport-Center
Les Seelandais avaient le sourire après leur succès contre Lugano.

Les Seelandais avaient le sourire après leur succès contre Lugano.

Claudio De Capitani/freshfocus

Etonnant HC Bienne, chatoyant pendant une trentaine de minutes, envoûtant même, sûr de son fait, de ses forces, de ce jeu collectif si bien réglé. L’entente parfaite en prime – notamment entre Cunti et Brunner -, des idées plein la tête et, devant la cage, un Van Pottelberghe attentif. Tout cela, ce jeu lumineux, dura une trentaine de minutes, avec un premier moment décisif lorsque Van Pottelberghe s’interpose face à Arcobello, avant que, sur la contre-attaque qui suit, Schläpfer marque le 0-2.

Lugano? Dominé, bien sûr. Mais cette domination dans la jouerie ne veut pas dire nécessairement match déjà joué, déjà gagné. Et les Seelandais vont rapidement le comprendre, trop attentistes à la 36e minute (2-1 par Hudacek), puis incapables de profiter d’une période 99 secondes à 5 contre 3 à la fin du tiers intermédiaire.
Cela tient toujours, mais cela tient de plus en plus grâce aux parades de Joren Van Pottelberghe, impressionnant tout au long de la soirée, décisif même à deux reprises en 15 secondes (53e). Grâce à lui, l’orage a passé. Après avoir séduit, après avoir douté, Bienne va finalement se libérer dans les quatre dernières minutes, grâce à Lööv et à Raj km ala, alors que le portier luganais venait de quitter sa cage.

L’essentiel est donc sauf, mais on se dit qu’après avoir montré une telle facilité en première partie de rencontre, les hommes de Törmänen auraient pu se mettre à l’abri plus rapidement. Mais voilà, Lugano – et c’est tout à son mérite – n’a jamais abdiqué quand bien même, dans les moments forts du HCB, les Tessinois n’y ont vu que du jeu. Du beau jeu, de la variété, des idées, mais seulement, alors, deux buts. L’avertissement a été sans frais, et c’est l’essentiel. Mais c’est un avertissement quand même!

Ajoie victorieux

Malgré plusieurs absences, le HC Ajoie a réussi à stopper sa série négative en remportant de haute lutte son match face à Zurich (4-3). Régulièrement dépassé par la vitesse d’exécution zurichoise, il a montré sérieux et abnégation dans sa tâche défensive et a su réagir avant que la partie ne lui file entre les doigts. A l’ouverture alémanique lors du premier jeu de puissance du match (Maxim Noreau à la 8e minute), Thibault Frossard a répliqué dans les mêmes conditions deux minutes et demie après, en embuscade devant Ludovic Waeber.

Puni sur l’ouverture du score, auteur de l’égalisation, il ne manquait plus qu’une passe décisive à la panoplie du Top Scorer des lieux en ce début de rencontre. C’est lui qui a servi le 2-2 à Steven Macquat à la 12e minute après avoir habilement remis la rondelle dans le sens du but. Cette nouvelle égalisation est intervenue 28 secondes seulement après la réalisation de Garett Roe, qui a pleinement profité en l’occurrence des largesses offertes par Bastien Pouilly. Ce qui semble prouver que le moral du néo-promu n’est pas aussi atteint que certains peuvent le penser.

On craignait un cavalier seul des Lions de Zurich ? On a vu deux équipes avancer l’une à côté de l’autre. La période intermédiaire a carrément été électrisante. Elle a d’abord vu Maxime Fortier, lancé en profondeur par Alain Birbaum, tromper magnifiquement le gardien fribourgeois des ZSC en logeant le puck sous la transversale du revers de la crosse et ce, alors que son équipe venait de passer trois minutes très éprouvantes dans son camp de défense. Denis Hollenstein a ramené la parité 7’10 plus tard ? Ajoie en a rajouté une couche par Phil-Michaël Devos, servi sur un plateau et depuis l’arrière de la cage par Reto Schmutz (37e).

Pour la deuxième fois de la saison seulement, le collectif de Porrentruy est parvenu à scorer à quatre reprises dans une même rencontre après le succès 4-0 acquis contre Ambri le…18 septembre. Il lui fallait dès lors tenir, car la réaction de son invité a été plus vive encore dans le tiers final. Ce que les Ajoulots ont fait, avec courage, notamment lorsque Zurich a sorti son gardien lors des 131 ultimes secondes.

Berne et Zoug à la fête, fin de série pour Davos

Berne, vainqueur de Genève mardi, a confirmé vendredi en remportant haut la main le derby bernois. Les Ours se sont imposés 1-5 contre Langnau, grâce à un départ canon. Les Ours menaient déjà de trois longueurs après moins de 9 minutes (Kahun, 4e; Praplan, 5e; J. Gerber, 9e). La messe était dite et l'Allemand s'est offert un doublé en supériorité numérique en fin de premier tiers (18e). Praplan a ensuite profité d'une pénalité de match infligée à Schmutz pour enfoncer le clou (40e). Les Tigers ont toutefois réussi à sauver l'honneur grâce à Saarela (54e) mais reculent à la 11e place, dépassés par les Ours.

Rapperswil a de son côté mis fin à la série de 7 succès consécutifs du HC Davos. Devant leur public, les Lakers ont disposé des Grisons 4-1. Dominés lors des 20 premières minutes, les Saint-Gallois ont profité d'une échappée de Cervenka pour prendre les devants (18e). Bromé a rétabli la parité au début du tiers médian mais Wetter (27e) puis de nouveau Cervenka (30e) ont permis aux locaux de reprendre l'avantage. Les hommes de Christian Wohlwend ont tout tenté pour revenir dans le dernier tiers, mais, à l'image d'un lancer de Prassl sur les montants de Nyffeler à la 55e, la réussite n'était pas du côté des Davosiens ce soir. Et Wick a finalement pu sceller le score dans la cage vide.

Zoug a pour sa part récolté un 5e succès de rang vendredi. Les champions en titre ont dominé Ambri 2-0 et reviennent à la 3e place du classement à 6 points de Bienne et à 5 longueurs de Gottéron, mais avec respectivement 3 et 2 matches de moins. Dominateurs, les hommes de Dan Tangnes ont dû attendre la mi-match pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Lander (32e). Martschini a doublé la mise peu après (36e) et Zoug n'a plus lâché son os.

Ton opinion

0 commentaires