Hockey sur glace: Bienne termine très bien l’année
Publié

Hockey sur glaceBienne termine très bien l’année

Au Hallenstadion, les Seelandais ont fait la différence dans le dernier tiers-temps. L’immense sourire de Lars Leuenberger, au coup de sifflet final, dit beaucoup de choses.

par
Jean-Claude Schertenleib, Zurich
À l’image de Yanick Stampfli, les Biennois ont terminé devant les Zurichois (ici Roman Wick).

À l’image de Yanick Stampfli, les Biennois ont terminé devant les Zurichois (ici Roman Wick).

Keystone

Longtemps, entre Zurich et Bienne, on a joué «à toi, à moi». Peu d’arrêts de jeu, pas de scènes grandioses, mais quelques idées de part et d’autre. On a ainsi vu un Bienne bien dans son assiette, qui va bénéficier dès la 19e d’une belle possibilité, via un tir au but que Komarek tente en vain de transformer face à un bon Ludovic Waeber.

On a aussi apprécié le premier match de National League de Lilian Garessus, un jeune homme de 18 ans. Et on va, un peu plus tard, se dire que Bienne n’est pas fâché avec la chance (tir d’Andrighetto sur la transversale). Bref, 0-0 à la mi-match, il n’y a rien à redire, hors la frustration née de la marque encore vierge.
C’est alors que Pedretti, dans l’ultime minute du tiers intermédiaire, va surprendre Van Pottelberghe; cette fois, les choses deviennent sérieuses, car Bienne n’est pas décidé du tout d’ajouter une défaite «honorable» à son exercice 2020. Et le troisième tiers sera seelandais, parce que Zurich commet plus de fautes, parce que, surtout, Bienne réussit à hausser le niveau de son jeu, tout en corrigeant la précision de ses tirs. Stampfli égalise sur une pénalité différée, Jason Fuchs offre un caviar à Lindbohm (49e), qui reprend imparablement de volée depuis la ligne bleue, le match vient de basculer en un peu plus de cinq minutes.

Le dernier baroud zurichois n’y changera rien. Ni la sortie prématurée du gardien Waeber pour laisser sa place à un sixième joueur de champ: dans la cage vide, à l’ultime seconde, Lindbohm règle définitivement l’affaire. La très bonne affaire. Meilleurs vœux, Messieurs!

Zurich Lions – Bienne 1-3 (0-0 1-0 0-3)

Hallenstadion. Huis clos. Arbitres: MM. Dipietro, Nikolic, Huguet et Wermeille.

Buts: 40e (39’02) Pedretti (Krüger) 1-0, 45e Stampfli (Cunti, Komarek/6 c 5) 1-1, 49e Lindbohm (Fuchs) 1-2, 60e (59’59) Lindbohm (Pouliot/cage vide) 1-3.

Zurich Lions: Waeber; Marti, Noreau; Geering, Morant; Berni, Trutmann; Andrighetto, Roe, Baltisberger; Hollenstein, Krüger, Bodenmann; Sigrist, Diem, Prassl; Wick, Schäppi, Pedretti. Entraîneur: Rikard Grönborg.

Bienne: Van Pottelberghe; Moser, Rathgeb; Fey, Forster; Stampfli, Lindbohm; Rajala, Pouliot, Künzle; Hügli, Komarek, Hofer; Tanner, Cunti, Fuchs; Kohler, Nussbaumer, Garessus. Entraîneur: Lars Leuenberger.

Notes: les Zurich Lions sans Rossi, Suter et Meier (équipe nationale), ni Blindenbacher (blessé). À Bienne, Elvis Schläpfer est sous le maillot rouge à croix blanche, Ullström est surnuméraire, Lüthi, Ulmer, Kreis, Sartori, Gustafsson, Kessler et Brunner sont blessés. 19e: Bienne obtient un tir au but (faute de Morant), mais Waeber s’interpose face à Komarek. 24e: tir d’Andrighetto sur la transversale. 58’13: Waeber quitte la glace. 59’06: temps mort Zurich Lions.

Pénalités: 5 x 2’ contre Zurich Lions ; 2 x 2’ contre Bienne.

Ton opinion

0 commentaires