Hockey - LNA: Bienne trop loin de la barre
Actualisé

Hockey - LNABienne trop loin de la barre

Battus de peu hier à Berne (2-1), les Seelandais ne se font plus d'illusions. Le maintien est leur seul objectif.

par
Robin Carrel
Berne
Tristan Scherwey a inscrit le 2-1, décisif.

Tristan Scherwey a inscrit le 2-1, décisif.

«On est là pour essayer de survivre. Tout peut aller très vite en cette fin de saison.» Les mots de Gerd Zenhäusern étaient lourds de sens au sortir d'une défaite frustrante subie face aux champions de Suisse en titre. Les ambitions de play-off sont enterrées: avec 15 points de retard sur la 8e place et seulement 9 matches à jouer, le train est passé.

Les Biennois avaient pourtant pris le match par le bon bout malgré cinq absents et deux seuls étrangers sur la feuille de match. Ils menaient d'une longueur avant des fautes de concentration manifestes, sanctionnées sans pitié. «On a tout fait pour essayer de gagner! Mais encaisser deux buts sur des erreurs individuelles, ça ne doit pas arriver. Chaque point va compter désormais pour sauver notre peau.» Dans cette optique, l'entraîneur assistant et ses joueurs ne devront pas manquer le coche vendredi prochain à domicile contre Zoug.

Loin d'être génial – un peu à l'image de sa saison –, le SCB s'est offert le derby bernois grâce à Tristan Scherwey, auteur du but de la victoire à 10 minutes de la sirène. L'ancien junior de Fribourg Gottéron a inscrit sa 14e réussite de l'exercice, lui qui n'avait allumé la lampe qu'à 18 reprises lors de ses quatre première saisons de LNA. «Je savais qu'il fallait m'améliorer au niveau de la concrétisation. J'essaie de mettre plus de pucks en direction des buts sans trop réfléchir et ça rentre», a souri l'hommes aux quatre sélections en équipe de Suisse. Le bonheur du No 10 du SCB a fait le malheur de Bienne.

Berne - Bienne 2-1 (0-0 1-1 1-0)

PostFinance Arena. 17 131 spectateurs.

Arbitres: Eichmamnn/Reiber, Küng/Mauron.

Buts: 25e Tschantré (Untersander, Wetzel) 0-1. 31e Plüss (Kinrade, Kreis/à 4 contre 5!) 1-1. 51e Scherwey (Gardner, Kinrade) 2-1.

Pénalités: 5 x 2' contre Berne; 5 x 2' contre Bienne. Topscorers PostFinance: Plüss; Spylo.

Berne: Bührer; Roche, Gerber; Kinrade, Kreis; Jobin, Randegger; Vermin, Ritchie, Domenichelli; Pascal Berger, Plüss, Olesz; Dostoinov, Gardner, Scherwey; Loichat, Rubin, Müller.

Bienne: Meili; Untersander, Hänni; Fey, Gossweiler; Rouiller, Joggi; Trutmann, Moser; Spylo, Peter, Burkhalter; Wieser, Kellenberger, Ulmer; Herburger, Kamber, Bourque; Wetzel, Haas, Tschantré.

Notes: Berne sans Krueger, Furrer, Bertschy, Wellinger (tous blessés), Alain Berger, Lehtonen (surnuméraires). Bienne sans Bell, MacMurchy, Beaudoin, Gloor, Ehrensperger (tous blessés), Jecker, Cadonau (surnuméraires). Bienne sans Spylo dès le début du 3e tiers. 60e (59'23'') temps mort demandé par Bienne, qui joue sans gardien dès 59'04''.

Le fil du match.

A force de manquer des occasions (Scherwey à la 2e, Gardner à la 5e ou Domenichelli à la 13e), Berne s’est exposé aux contres. Ce qui devait arriver arriva lorsque Tschantré a trompé Bührer d’un joli tir du poignet (25e). Plüss a redonné de la voix à ses supporters en trompant Meili à 4 contre 5, à la mi-match. Wieser (38e), Bourque (39e), mais surtout Haas (43e et 48e) ont eu la possibilité de faire gagner les leurs. Ils se sont montrés trop imprécis, au contraire de Scherwey, qui a profité d’un rebond, à la 51e.

Ton opinion