Genève: Bientôt des feux orange pour faciliter le trafic
Actualisé

GenèveBientôt des feux orange pour faciliter le trafic

Le Grand Conseil a voté une loi instituant une signalisation clignotante aux carrefours «où et quand cela est possible».

par
jef
Supprimer les feux durant la nuit ou le week-end, ou plus exactement les laisser à l'orange, voilà l'idée des élus genevois pour fluidifier le trafic.

Supprimer les feux durant la nuit ou le week-end, ou plus exactement les laisser à l'orange, voilà l'idée des élus genevois pour fluidifier le trafic.

A Zurich, la nuit, deux tiers des feux clignotent pour ne pas entraver inutilement la circulation. Genève s'apprête à suivre cet exemple. Il y a une semaine, le Parlement a adopté un texte de loi imposant le recours à l'orange aux carrefours dotés de signalisation lumineuse «où et quand cela est possible». Selon la «Tribune de Genève», le conseiller d'Etat Luc Barthassat, chargé des Transports, a donné six mois à ses services pour faire des propositions concrètes.

Toute la difficulté consistera à dénicher les lieux où la mise en œuvre d'une telle solution, sans doute durant la nuit et le week-end, est envisageable. L'Association suisse des routes et des transports arrête ainsi un certain nombre de normes, dont celle-ci: il est impossible d'installer des feux clignotants sur une route traversée par un passage piéton ou à un carrefour souffrant d'une mauvaise visibilité.

Ton opinion