Actualisé 24.03.2015 à 07:07

Londres

Bientôt, la tuberculose tuera des millions de gens

Cette maladie, déjà responsable de la mort de centaines de milliers de personnes, pourrait vite devenir un gigantesque fléau, à cause de sa forme résistante aux traitements.

Moins médiatisée que la grippe aviaire ou le virus Ebola, la tuberculose reste une maladie qui fait des ravages. Selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un million et demi de personnes en sont mortes en 2013.

Mais c'est la version dite multirésistante de cette maladie qui inquiète un groupe parlementaire britannique réunissant des membres de tous horizons politiques. Le UK All Party Parliamentary Group on Global Tuberculosis estime ainsi que la tuberculose multirésistante tuera 75 millions de personnes d'ici à 2050 et coûtera pas loin de 16'200 milliards de francs à l'économie mondiale.

Le groupe, qui a publié ces estimations mardi, a effectué ses projections sur la base d'un scénario où 40% des cas supplémentaires de tuberculose se montreraient résistants aux traitements standards.

La tuberculose est dite multirésistante quand le bacille responsable de la maladie est insensible au moins aux deux médicaments antituberculeux standards les plus efficaces contre la maladie. En 2013, l'OMS avait répertorié 480'000 cas de ce genre.

Le vaccin BCG ne fait pas tout

Le groupe parlementaire britannique a appelé à créer un fonds pour soutenir la recherche fondamentale dans ce domaine. Selon ses membres, la lutte contre la tuberculose est également rendue plus difficile par le manque de vaccins.

Le seul vaccin efficace, le BCG, protège de certaines formes sévères de tuberculose, notamment celle qui affecte le cerveau. Mais il ne permet pas la prévention de la tuberculose du poumon, la forme la plus courante de la maladie.

L'OMS veut croire en une évolution positive

De son côté, l'OMS est nettement moins alarmiste que les parlementaires britanniques. Elle relève qu'on enregistre une diminution du nombre de personnes développant la tuberculose, quand bien même cette évolution reste très lente.

Par ailleurs, selon ses chiffres, le taux de mortalité par tuberculose a chuté de 45% entre 1990 et 2013. L'OMS note aussi que près de 37 millions de vies ont été sauvées entre 2000 et 2013 grâce au diagnostic et traitement de la tuberculose. (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!