Worb (BE) – Bientôt, toutes les classes bernoises pourraient mesurer le CO2
Publié

Worb (BE)Bientôt, toutes les classes bernoises pourraient mesurer le CO₂

La crise sanitaire a accéléré la réflexion quant à la mise en place d’appareils de mesure de la qualité de l’air dans les classes.

A l’avenir, l'exemple de l’école primaire de Worb, qui a installé des appareils de mesures du CO₂, pourrait être suivi dans tout le canton de Berne.

A l’avenir, l'exemple de l’école primaire de Worb, qui a installé des appareils de mesures du CO₂, pourrait être suivi dans tout le canton de Berne.

AFP

On ne badine pas avec la qualité de l’air à l’école primaire de Worb (BE). Sous l’impulsion de la Municipalité, l’ensemble des classes et des bureaux administratifs ont été ornés d’un appareil de mesure en temps réel du CO₂, rapporte le «BernerZeitung» du 22 octobre.

Si la valeur dépasse 1000 ppm (parties par million), l'air est considéré comme légèrement pollué et une ventilation est alors recommandée. A partir de 1500 ppm, l'air est considéré comme vraiment mauvais et il devient impératif d’ouvrir les fenêtres.

À l’avenir, l'exemple de Worb pourrait être suivi dans tout le canton, si le Grand Conseil obtient gain de cause. Le journal alémanique rappelle que le Parlement a décidé, lors de la session d'automne, d'acheter de tels appareils de mesure pour les lycées et les écoles professionnelles.

La crise sanitaire accélère l’usage

Si ces dispositifs existent depuis des années, c’est la crise sanitaire qui a accéléré la réflexion sur leur mise en place dans les écoles puisque les pièces fermées facilitent la contamination par le biais d'aérosols. Une concentration accrue de CO₂ indique donc également un risque accru d'infection.

Si à Worb le coût de l’installation s’est élevé à 7500 francs, celui de la mise en place de ces appareils au sein de toutes les écoles bernoises s’élèverait à environ 100’000 francs, selon Gerhard Ammann, du Département de la construction, des transports et de l'énergie du Canton de Berne. Le Département est chargé de les acquérir pour les lycées et les écoles professionnelles «dès que possible». Et de préciser: «Nous sommes, entre autres, tributaires des délais de livraison.»

L’initiative semble bien acceptée par les élèves de l’école primaire de Worb. Quant aux enseignants, ils ont vu une belle occasion pour sensibiliser les petits sur les questions climatiques.

(kaa)

Ton opinion

10 commentaires