Vaud: Bières distribuées en toute illégalité chez Coop pronto
Actualisé

VaudBières distribuées en toute illégalité chez Coop pronto

Pour ses nouvelles mousses, Feldschlösschen a mis le paquet dans des enseignes du pays. Mais la marque a oublié quelques articles... de loi.

par
Amèle Debey
La promotion, démarrée la semaine passée, a été arrêtée.

La promotion, démarrée la semaine passée, a été arrêtée.

ste

Le week-end dernier, les pendulaires de la gare d'Yverdon-les-Bains ont eu la surprise de se voir offrir deux canettes de 50 cl lors de leur passage au Coop pronto. «Je me suis retrouvé avec deux bières dans la main, sans avoir trop compris comment, confie un témoin. Je trouve choquant qu'on distribue un produit comme de l'alcool gratuitement et aussi librement à quasiment n'importe qui. Le client qui a reçu ces produits avant moi faisait vraiment très jeune.»

Selon Jean-Daniel Carrard, syndic d'Yverdon-les-Bains, «personne n'a demandé d'autorisation pour distribuer ces bières. Et si ça avait été le cas, elle n'aurait pas été accordée, car il s'agit de promotion illicite.» En effet, Vaud fait partie des cantons dans lesquels la distribution gratuite d'alcool est interdite par l'article 50 de la loi sur les auberges et les débits de boissons. C'est aussi valable pour les Coop pronto situés dans les gares, même s'ils sont sur le territoire fédéral des CFF et échappent aux horaires imposés par les règlements communaux ou cantonaux.

Opérations annulées

«C'est un oubli, admet le porte-parole de la marque Feldschösschen. Nous aurions dû exclure les points de vente dans le canton de Vaud. Nous avons immédiatement réagi et donné l'instruction d'arrêter l'échantillonnage dans les quatre points de vente prévus». La distribution a donc déjà eu lieu à Vevey, Montreux et Yverdon. Celle de Lausanne, qui devait se tenir hier, a été annulée.

Du côté de Coop, on évoque une «distribution d'échantillons» organisée dans différents magasins et conduite par un personnel «formé et chargé de vérifier les pièces d'identité». En réalité, les clients reçoivent au total un litre de bière (à respectivement 5,2 et 5,3 degrés). Quant aux contrôles, ils sont inexistants, si on en croit les observations de plusieurs témoins.

Coop ne vend pas d'alcool aux mineurs

La bière, qui fait partie des alcools fermentés, est interdite pour les jeunes de moins de 16 ans. Coop a décidé de porter cette limite à 18 ans et ne vend donc aucune boisson alcoolisée aux mineurs. Dans le canton de Vaud, les dégustations d'alcool sur place sont autorisées mais la distribution gratuite en vue d'une consommation postérieure est proscrite. Selon Addiction Suisse, la consommation d'alcool chez les 15-20 ans a augmenté ces dernières années.

Ton opinion